tv

Ces droits TV qui doivent augmenter, mais…

Si la Ligue 1 n’est pas le championnat le plus attractif du monde, ses droits TV domestiques sont très en dessous de ce qui se pratique chez les voisins, la barre du milliard d’euros n’étant pas du tout atteinte (765M€ dont 40M€ vers l’étranger). C’est pourquoi la Ligue, surfant sur l’effet Neymar, se voyait d’ores et déjà mettre sur la table les droits pour la période 2020-2024 en cette fin d’année. D’autant plus que le trublion Altice (SFR Sport) pouvait provoquer une guerre avec Canal Plus et beIN Sports. Ces deux là jouant leur peau en cas de perte des droits sur la Ligue 1. Après avoir perdu les droits sur les coupes d’Europe pour la période 2018-2021 au profit de SFR Sport.

TV

Oui, mais les temps sont difficiles pour Patrick Drahi qui a vu son groupe dévisser en bourse (action tombée à 8,52 euros, soit -45% de sa valeur depuis le début de l’année). « C’est sûr que ce n’est pas une bonne nouvelle que SFR décroche », commente d’ailleurs Bernard Caïazzo dans L’Equipe. Une situation qui pourrait inciter la LFP à prendre son temps, pour que cette nouvelle concurrence se requinque. Pendant ce temps, le championnat anglais se répartira, en 2017/18, 3,5 milliards de droits TV, l’espagnol 1.7, l’italien 1.3 et l’allemand 1.2.

La vente de droits audiovisuels à l’étranger de la Ligue 1 ne représente que 40M€ de revenus par saison, et va passer à 80M€/an jusqu’en 2024. Contre plus de 600M€ par saison en Espagne et jusqu’à 1,3 milliard par saison en Angleterre (Source UEFA). Et même 240 millions pour la Bundesliga. Le championnat de France est un nain à l’étranger et c’est pour cette raison que la Ligue avait pensé à un Rennes/PSG le dimanche à 13 heures, pour un prime-time chinois synonyme d’exposition. Un projet reporté.

Côté droits TV pour la Ligue des champions, enfin, on peut constater une progression significative pour les clubs français inscrits. Le montant reversé est passé de 61,6M€ en 2010-2011 à 123M€ en 2015-2016 (+100 %).

Bref, le PSG n’est pas aidé par son championnat. Le club francilien se doit de lutter contre le gratin européen, dans le cadre du fair-play financier, mais sans une manne TV à la hauteur. Et même très loin de l’être. L’écart avec les autres Ligues reste important, et il n’est pas aussi certain qu’il se réduise significativement.

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Ney-Edi

Ces statistiques indispensables pour évaluer le parcours du PSG cette saison

18 journées, 47 points, à cette cadence le PSG atteindra les très symboliques 100 points ...