axiaux

EDITO – Temps de jeu des axiaux : un modèle de rotation, mais sans filet

Trois défenseurs centraux, cela peut paraître juste pour faire une saison. Surtout quand on a un calendrier aussi chargé que celui du PSG. C’est un peu sans filet qu’Unai Emery avance, redoutant le cumul de blessures et de suspensions à ces postes axiaux. D’autant plus que l’alternative naturelle se nomme Thiago Motta. Et l’Italo-Brésilien est déjà très occupé en tant que sentinelle, quand il est apte. Un Thomas Meunier ou un Yuri Berchiche pourraient être tentés en cas de bricolage inévitable. Mais on l’a compris, il faudra croiser les doigts pour éviter des malheurs. Surtout dans le « money time ».

Ceci étant dit, l’entraîneur du PSG avait promis qu’il ferait de la place à Presnel Kimpembe, très performant. Et le Basque tient parole, aidé par les pépins physiques du capitaine. Avec 855 minutes, le Titi a pu montrer toutes ses qualités. Même s’il reste quelque part troisième dans la hiérarchie, derrière Thiago Silva et Marquinhos. Comme le montre les préférences du coach en Ligue des champions.
La gestion des axiaux semble exemplaire. Dans le milieu de l’info, on dit que les trains qui arrivent à l’heure n’intéressent personne. Et pourtant…

  • Presnel Kimpembe (22 ans) : 855 minutes dont 765 en L1 et 90 en C1
  • Marquinhos (23 ans) :  990 minutes dont 720 en L1 et 360 en C1
  • Thiago Silva (34 ans) : 945 minutes dont 675 en L1 et 270 en C1

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Di Maria

LIVE – PSG / Nantes : 4-1 (2e MT)

Résumé du PSG/FCN 05′ Très bon ballon de Pastore qui lance Neymar, qui ne peut ...