Ménès

Ménès : « Comment est-il possible de laisser si facilement entrer des kilos de fumigènes ? »

En raison des nombreux fumigènes déployés en amont et pendant le match contre Nice du 27 octobre dernier, le Paris Saint-Germain devra se passer de son virage Auteuil pour un match ferme « par révocation de sursis ». C’est la décision rendue par la commission de discipline de la LFP ce jeudi. Les fumigènes, la liberté des ultras… Pierre Ménès aborde le sujet avec sa grille de lecture.

« Comment est-il possible de laisser si facilement entrer dans les stades des kilos de fumigènes ? » se demande le journaliste dans CNews Matin, qui fait référence au « communiqué publié par des groupes Ultras de France, sauf ceux de Lyon et Marseille, pour dénoncer la répression dont ils seraient victimes. Même s’il y a un manque de concertation, c’est assez paradoxal de demander plus de libertés et qu’en même temps, il y ait de plus en plus d’incidents dans les stades. […] il y a fort à parier qu’au moindre match à risque, les forces de l’ordre et les préfets décident d’interdire le déplacement des supporters, qui vont à nouveau hurler à la répression et risquent encore de mal se comporter lorsqu’ils seront autorisés à se redéplacer ».

Avant de conclure ainsi : « Etre supporter, ça donne des droits, mais ça donne aussi des devoirs. Et le premier d’entre eux est de se comporter correctement et surtout sans danger pour les personnes présentes dans le stade. Et à ce niveau-là, il reste encore du boulot ».

À propos Redaction

x

Check Also

Les Féminines du PSG s’imposent largement face à Rodez

Pour la 12e journée de D1 Féminine, les joueuses de Patrice Lair ont fini l’année ...