Le PSG fait appel contre le huis clos pour la tribune Auteuil contre Troyes

En raison des nombreux fumigènes déployés en amont et pendant le match contre Nice du 27 octobre dernier, le Paris Saint-Germain devra se passer de son virage Auteuil pour un match ferme « par révocation de sursis ». C’est en tout cas la décision rendue par la commission de discipline de la LFP ce jeudi. Une décision que le club conteste via un appel.

Le communiqué de presse

Le Paris Saint-Germain fait appel de la décision totalement disproportionnée de la Ligue de Football Professionnel de fermer pour un match une tribune de 6000 places du Parc des Princes

Le Paris Saint-Germain conteste avec la plus grande vigueur la décision de la Commission de Discipline de la LFP de fermer la tribune Auteuil pour un match suite à l’utilisation par quelques supporters présents dans cette tribune d’engins pyrotechniques durant le match PSG-Nice le 27 octobre dernier. Cette décision, prise à l’encontre de l’esprit de mesure qui devrait toujours prévaloir, sanctionne sans discernement plus de 6000 supporters parisiens pour les agissements d’une poignée de fauteurs de trouble.

Le Club considère qu’une fois de plus, son rayonnement médiatique est utilisé pour démultiplier l’écho de certaines sanctions disciplinaires.

Le dispositif de prévention mis en place par le Paris Saint-Germain sur ce match était conforme aux recommandations et objectifs partagés par le Club et la Ligue. Le Paris Saint-Germain avait significativement accru les moyens de la palpation effectuée à l’entrée de la tribune Auteuil, y compris en utilisant des chiens, ce qui lui a permis d’intercepter des personnes munies de fumigènes, qui ont été, depuis, interdites de stade. Par la suite, le Club a immédiatement porté plainte contre ces individus et résilié leur abonnement pour la saison. D’autres identifications sont en cours.
Le Club a de fait répondu pleinement aux attentes exprimées par le Président de la Commission de Discipline de la LFP : « Empêcher totalement leur introduction ‎(en parlant des fumigènes) est une mission quasiment impossible au regard de la miniaturisation des engins, sauf à faire une triple palpation, à faire intervenir des chiens….Mais on attend au moins des clubs des actions d’identification qui permettent d’avoir des interdictions de stades, voire des condamnations judiciaires. » (L’Equipe, le 21 novembre 2017)
Le Paris Saint-Germain entend poursuivre sa politique de sanction systématique des auteurs d’infractions ou d’incivilités en tribunes, tout particulièrement les utilisateurs d’engins pyrotechniques. Il encourage la LFP à sortir de sa politique répressive envers les clubs et travailler en commun avec l’ensemble des acteurs concernés à des solutions performantes pour sortir les fumigènes des stades.
Le Club placera toujours la sécurité des spectateurs et des joueurs au cœur de ses priorités, tout en réprouvant par ailleurs les décisions totalement disproportionnées dont il peut faire l’objet. Des décisions qui, de surcroît, ont montré leur inefficacité depuis de nombreuses années.

A la suite de cette décision indépendante de la volonté du Club, nous avons le regret d’informer les spectateurs et abonnés de la Tribune Auteuil qu’ils ne pourront se rendre au prochain match opposant le Paris Saint-Germain à l’équipe de Troyes. Le Club reviendra vers eux à ce sujet dans les jours qui viennent.

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Dhorasoo : « Ce PSG gagnera à terme »

Dans un entretien accordé au Parisien, Vikash Dhorasoo revient sur son passage mitigé au Paris Saint-Germain ...