La revue de presse PSG : Al-Khelaïfi, justice, Ben Arfa…

Vu et lu au sujet du PSG ce jeudi dans la presse hexagonale.

« Après son audition devant le parquet suisse le 25 octobre, Nasser Al-Khelaïfi organise sa défense, explique Le ParisienAprès plus de six mois d’enquête, la justice suisse soupçonne en fait Al-Khelaïfi d’avoir utilisé deux moyens de corruption auprès de Jérôme Valcke : une montre Cartier, et une luxueuse villa en Sardaigne, qu’il aurait acquise puis mise à disposition du dirigeant français. Sur le premier point, Jérôme Valcke aurait déjà reconnu lors de son audition avoir reçu une telle montre, « sous son oreiller », dans un hôtel de Doha lors d’un séjour en janvier 2015. Mais les avocats de Nasser Al-Khelaïfi démentent catégoriquement, preuves à l’appui, que ce cadeau ait été offert à l’initiative de leur client. Le second point est un peu plus embarrassant. Le dirigeant qatarien a en fait prêté de l’argent à « un ami de 20 ans », de nationalité qatarienne lui aussi, pour qu’il fasse l’acquisition de la villa Bianca. L’opération, d’un montant d’environ 5M€, s’est réalisée dans le courant de l’année 2014. « Quelques jours après notre audition, nous avons produit des pièces à la justice suisse qui démontrent à la fois l’existence de ce prêt et le fait que cette somme d’argent a bien été remboursée à Nasser par son ami, via une société qatarienne immatriculée au registre du commerce de Doha », nous précise l’un des avocats d’Al-Khelaïfi. Coïncidence troublante pour les enquêteurs suisses : c’est justement dans cette villa que Jérôme Valcke a ensuite séjourné. « C’est un concours de circonstances », répond l’entourage du dirigeant qatarien. L’avocat de Jérôme Valcke soutient que son client a payé lui-même la location. Peut-être, mais dans quelles conditions financières ? Ce dernier point, sans doute le plus brûlant, reste encore à éclaircir. »

« La présence de cinq joueurs du PSG parmi les 24 Tricolores est une preuve de la reconnaissance du club au plus haut niveau, juge le quotidien francilien. Le PSG est le mieux représenté en équipe de France, devant Arsenal (trois éléments). Quoi de plus normal ? Ce cinq majeur effectue un début de saison canon. Areola s’impose comme le no 1 ; Mbappé subjugue toujours malgré le changement de dimension ; Rabiot expose sa riche polyvalence (relayeur, sentinelle) ; Kimpembe séduit et n’a rien à envier aux deux Brésiliens qui le concurrencent (Thiago Silva et Marquinhos) ; et Kurzawa, auteur d’un triplé en Ligue des champions, demeure intéressant malgré son inconstance. »

« La deuxième mise à l’écart du groupe professionnel d’Hatem Ben Arfa a sonné comme le coup d’envoi d’un match juridique, affirme L’EquipeSollicité pour justifier sa position, le PSG a envoyé des conclusions bien différentes de l’avocat du joueur. Pour lui, « il n’y a pas de litige ». Il explique en substance que Ben Arfa n’est pas dans le deuxième groupe d’entraînement, qu’au contraire il s’entraîne avec le groupe professionnel, qu’il jouit des mêmes conditions mais qu’il n’est pas convoqué pour les matches. En un mot, que sa situation est normale. […] C’est la commission juridique de la Ligue, mardi prochain dans l’après-midi, qui devra dire qui du club ou de Ben Arfa est dans son droit. Les deux parties sont convoquées en même temps et pourront ainsi confronter de vive voix leurs points de vue ce jour-là. Il n’est pas certain aujourd’hui que le joueur y aille. Après avoir entendu les explications, la commission pourra rendre sa décision dans la foulée ou la mettre en délibéré. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Di Maria

LIVE – PSG / Nantes : 3-1 (2e MT)

Résumé du PSG/FCN 05′ Très bon ballon de Pastore qui lance Neymar, qui ne peut ...