PSG

La revue de presse PSG : Draxler, Mbappé, Areola, Mbe Soh…

Vu et lu au sujet du PSG ce mardi dans la presse hexagonale.

« Même s’ils ne connaissent pas encore l’identité de leur futur entraîneur, les dirigeants du Bayern Munich se penchent déjà sur le recrutement de l’été prochain. Ils visent surtout à poursuivre le rajeunissement d’un effectif vieillissant. En fin de contrat, Franck Ribéry pourrait ne pas se voir offrir une nouvelle prolongation, rapporte France Football. Pour succéder au Français, le Bayern lorgne sur Julian Draxler, une piste confirmée par Hasan Salihamidzic, le directeur sportif. Mais cela ne pourra pas se faire avant la fin de la saison, car le Parisien ne serait pas qualifié en Ligue des champions début 2018″.

« Kylian Mbappé est apparu à l’autre bout du couloir, se souvient l’hebdomadaire en référence à l’après Angers-PSG (0-5). En un instant, les micros se sont tendus, les caméras se sont allumées pour l’entendre. Mais le jeune prodige parisien a tracé tout droit et s’est contenté d’un «bonsoir». Rien de plus. Pas une phrase, pas une déclaration, juste un sourire poli, malgré la large victoire. […] Tout va très vite dans le football. Surtout lui. Le garçon, hors norme, fait parler, ne laisse personne indifférent. Toutes ses sorties sont scrutées, analysées, ses coups de moins bien presque attendus. Son silence de samedi dernier a fait suite à quelques sorties maladroites devant les micros, après des mois sans la moindre faute de communication.  […] Mbappé a raté trois matches (Dijon, Marseille et Nice) et, pour la première fois, il a fait parler pour autre chose que ses dribbles, ses stats ou son phrasé. […] En l’espace de quelques jours, Mbappé a remis tout le monde d’accord. Mais n’a pas fini de faire parler… »

« Cinq jeunes joueurs du PSG, âgés de 16 à 19 ans, ont reçu hier une invitation extraordinaire. Du genre qui ne se refuse pas et qui ne s’oublie pas. Elle provenait du sélectionneur national du Brésil lui-même. Timothy Weah, Colin Dagda, Claudio Gomes, Moussa Sissako, et Loïc Mbe Soh ont ainsi participé à l’entraînement de la Seleção, de passage à Paris cette semaine avant ses deux matchs amicaux. Les jeunes pousses complétaient en fait le groupe brésilien, amputé hier d’une dizaine de joueurs ménagés, explique Le Parisien. Les cinq se sont d’abord faits discrets. Avant d’être mis dans l’ambiance par Neymar. La star du PSG s’est ainsi glissée à leurs côtés pour un exercice improvisé de jonglages. Avec un pincement d’oreille en guise de punition si le ballon tombait au sol.  Sans souffrir de la comparaison, Weah et compagnie ont ensuite tenu leur place lors des deux oppositions organisées en présence de Neymar, Dani Alves et Marquinhos. A cette occasion, le défenseur Loïc Mbe Soh a même tapé dans l’œil du staff brésilien. Quant à Thiago Silva, il s’est contenté d’un léger footing ».

« Didier Deschamps est un peu l’anti Unai Emery. Le technicien espagnol cultive une forme de flou quant à la hiérarchie des gardiens. Hier, au moment d’établir la hiérarchie des Bleus en l’absence d’Hugo Lloris (adducteurs), le sélectionneur s’est, lui, voulu clair. À sept mois de la Coupe du monde, cette hiérarchie peut-elle être bousculée ? se demande L’EquipeÀ la même époque, l’an dernier, Alphonse Areola traversait une période sombre où chaque frappe cadrée se transformait en but. Le paysage a radicalement changé. […] C’est sans aucun doute mentalement que la différence entre les deux gardiens est la plus importante. Mandanda, avec ses dix saisons à Marseille, résiste à tout. […] Mandanda dispose d’une expérience internationale conséquente. […] Le joueur du PSG va devoir patienter : l’expérience de Mandanda est un critère essentiel pour Deschamps. Mais après l’Euro 2020, alors que le Marseillais fêtera ses 35 ans et Lloris ses 34 ans, Areola peut nourrir un réel espoir. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Di Maria

LIVE – PSG / Nantes : 4-1 (2e MT)

Résumé du PSG/FCN 05′ Très bon ballon de Pastore qui lance Neymar, qui ne peut ...