psg

La revue de presse PSG : Neymar, Cavani, Celtic, Miami, CUP, Auteuil, 10M€…

Vu et lu dans la presse hexagonale au sujet du PSG ce jeudi 23 novembre 2017.

« On ne voit pas comment les hommes d’Unai Emery pourraient abandonner la première place au Bayern. Il faudra perdre par quatre buts d’écart et la remontada, Paris a déjà donné, affirme Le Parisien. Les Ecossais ont explosé devant la MCN, portée par un Neymar des grands soirs. Le Brésilien a dansé sur le terrain. Preuve qu’il sait exporter le meilleur de sa vie privée dans son travail de tous les jours. C’est aussi le soir où l’on aura découvert que Cavani, lui aussi auteur d’un doublé, possède désormais sa chanson, poussée par la tribune Auteuil, et à cinq longueurs du record d’Ibrahimovic (156 buts avec le PSG), il était temps de célébrer l’Uruguayen, qui harcèle et balance son corps à chaque match. […] C’était Copacabana au Parc des Princes, le sable en moins. […] Neymar sert décidément le caviar à la louche. On a enfin découvert hier soir un nouveau versant du phénomène brésilien. Celui du chauffeur de salle qui électrise son public en allant tirer un corner. Ce n’était pas la peine. On se lève tous pour Neymar. »

« Le PSG n’a toujours pas décidé s’il organisera un stage d’hiver, mais il a déjà écarté l’hypothèse de retourner à Miami, rapporte le quotidien francilien. Doha (Qatar) et Fortaleza (Brésil) sont les deux destinations encore en lice, même si Paris pourrait aussi choisir de ne pas voyager cet hiver. »

Les notes du Parisien : Areola 5 / Dani Alves 7 / Marquinhos 7 / Thiago Silva 7  / Kurzawa 6 / Verratti 7 / Rabiot 7 / Draxler 6 / Mbappé 6.5 / Cavani 8 / Neymar 8.5

Les notes de L’Equipe : Areola 4 / Dani Alves 6 / Marquinhos 6 / Thiago Silva 6  / Kurzawa 6 / Verratti 8 / Rabiot 8 / Draxler 6 / Mbappé 6 / Cavani 7 / Neymar 8

« Avec cette avalanche face aux pauvres joueurs du Celtic, qui auront pris 12 buts en deux matches, le PSG est quasiment certain de terminer premier de ce groupe B. Il lui faudrait connaître une désillusion dans la lignée de celle à Barcelone (1-6) la saison passée. C’est aujourd’hui inimaginable, écrit L’EquipeIl faut rendre hommage à Unai Emery et aux Parisiens ce matin pour la prestation et le spectacle d’hier soir. […] On a retrouvé un Neymar de gala, digne de ses premières sorties sous le maillot du PSG, c’est-à-dire inspiré, décisif et collectif. Buteur lors des cinq matches de C 1 cette saison (6 au total), l’homme qui valait 222 M€ a rappelé que, lorsqu’il se sent bien dans son corps et dans l’équipe, son talent n’a pas de prix. L’éternelle question va revenir alimenter les débats après cette nouvelle démonstration de force : est-ce le PSG qui est si fort au point de faire tant déjouer ses adversaires ? Ou est-ce la faiblesse de ces derniers qui explique un tel écart de niveau ? La première hypothèse semble la plus recevable ».

10M€, « c’est ce que l’élimination de Monaco dès la phase de groupes de la C1 va rapporter au PSG, qui n’aura plus à partager la manne lors des tours à élimination directe, rappelle le journal sportif. Si Paris réalise de surcroît un beau parcours (au moins demi-finales), les recettes européennes de droits télé pourraient croître d’environ 20M€. Avec les droits nationaux, c’est près de 130M€ que le club pourrait empocher en 2017-2018″.

Enfin, il est question du programme de la commission de discipline de la Ligue : « Pour la réception de Nice, le PSG risque gros, en raison de l’abondance d’engins pyrotechniques utilisés. Ce soir-là, la K-Soce Team, le groupe fort du Collectif Ultras Paris (CUP), fêtait ses dix ans et a cru bon de le faire avec des fumigènes. Le délégué du match en a compté 72. La direction parisienne se défendra sûrement en disant qu’elle va sanctionner des membres du CUP, comme elle l’a laissé entendre lors d’une réunion avec ses ultras il y a une semaine. Le PSG est sous le coup de deux matches de fermeture de la tribune Auteuil depuis les graves incidents de la finale de la dernière Coupe de la Ligue. Comme c’est encore le virage Auteuil qui s’est signalé négativement face à Nice, il ne faut pas exclure que ce sursis tombe. »

« Déjà qualifié pour les 8èmes de finale avant d’affronter le Celtic, le PSG a mis un point d’honneur à «faire vibrer le public» comme l’avait espéré Unai Emery, peut-on lire dans Le FigaroQuand les joueurs d’Emery décident d’accélérer, c’est du grand art, imparable. En tout cas, c’était imparable pour une équipe écossaise qui ne joue clairement pas dans la même catégorie. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Les Féminines du PSG s’imposent largement face à Rodez

Pour la 12e journée de D1 Féminine, les joueuses de Patrice Lair ont fini l’année ...