PSG presse

La revue de presse PSG : Pastore, Nantes, Cavani, penaltys, notes…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce dimanche 19 novembre 2017.

« Claudio Ranieri avait stationné un bus dans la surface nantaise, mais contre un adversaire aussi puissant, c’est au moins un bus à impériale qu’il aurait fallu pour repartir indemne, ironise le JDD. Seul préjudice pour le PSG, ce but de Préjuce Nakoulma qui a créé dix minutes de suspense relatif à l’heure de jeu. Pour le reste, une opposition virile pliée en deux temps par les seconds rôles (médiatiques) parisiens. Ou plutôt par les attaquants du projet QSI d’avant le big bang de cet été : un doublé pour l’incontournable Cavani, qui chipera le record d’Ibrahimovic dans sept buts même s’il doit renoncer à tirer les penaltys, un but chacun pour Di Maria et Pastore, agrémenté d’une passe décisive pour l’apôtre des pastoristes. […] Ce show n’était pas une scène idéale pour Neymar, dont les états d’âme laissent fébriles les suiveurs parisiens. Le Brésilien a joué 90 minutes en toute discrétion, tandis que Mbappé est resté sur le banc après concertation du staff ».

« Paris a confirmé contre Nantes hier au Parc son emprise sur la L 1. Une supériorité que le niveau stratosphérique de Cavani et l’apport notable des remplaçants ne devraient que confirmer, constate Le Parisien. Avec 35 points en 13 journées, Paris égale les meilleurs démarrages de l’histoire du club de 1985 et 2015. Ce matin, le dauphin, Monaco, est déjà à 6 points. Pas de quoi assouvir l’appétit des Parisiens. […] Avec déjà 149 buts inscrits en 215 matchs sous le maillot du PSG, El Matador devrait battre rapidement le record de 156 réalisations de Zlatan Ibrahimovic. « Cela arrivera un jour, mais je n’y pense pas », assure Cavani qui ne devrait pas pouvoir compter sur les penaltys pour accroître son total. Interrogé sur l’identité du prochain tireur, l’Uruguayen a révélé qu’Emery avait fait le choix de désigner Neymar en contradiction avec toute idée d’alternance. »

Les notes du Parisien : Areola 5.5 – Dani Alves 5 – Marquinhos 5.5 – Silva 5.5 – Yuri 5 – Verratti 5.5 – Rabiot 6.5 – Pastore 7 – Di Maria 5.5 – Cavani 7 – Neymar 5.5

Les notes de L’Equipe : Areola 5 – Dani Alves 6 – Marquinhos 6 – Silva 6 – Yuri 5 – Verratti 6 – Rabiot 6 – Pastore 7 – Di Maria 5 – Cavani 8 – Neymar 5

« Dans quelques mois, quelques années, Neymar sera peut-être le fuoriclasse qui aura permis au PSG de décrocher son Graal : la Ligue des champions. En attendant, plus le temps passe, plus ses coéquipiers s’évertuent à démontrer qu’à Paris, il n’y a pas le Brésilien et les autres, écrit L’Equipe. Hier, face à des Nantais bien organisés, Neymar a confirmé qu’il traverse depuis début octobre une période de moins bien. […] Le plus important pour le PSG, et ça ravira Unai Emery et ses principes collectifs, est que, lorsque son magicien laisse sa baguette à la maison, il peut vraiment compter sur ses partenaires pour faire la décision. En particulier Edinson Cavani. « Pour moi, c’est le meilleur attaquant du monde, soufflait Pastore. Il fait l’histoire. En marquant deux buts à chaque match, c’est normal qu’il dépasse Ibra ! » […] Qui tirera le prochain penalty ? « Neymar », répond l’Uruguayen Une décision d’Emery ? « Oui. » La suite dira si c’est un choix définitif ou pas, mais le tout était glissé dans un sourire, comme si Cavani avait fait preuve de magnanimité dans cette histoire. Comme si la star, c’était lui. »

Il est également question de l’avenir de Javier Pastore dans la presse. « Séville, je n’y pense pas trop, a-t-il d’abord soufflé. Je pense plutôt à l’Italie » Et plus particulièrement à l’Inter Milan. « L’Italie, c’est toujours ma deuxième maison, a-t-il soutenu face à nos confrères transalpins. J’ai souvent Sabatini (NDLR : directeur sportif de l’Inter) au téléphone et il me demande pourquoi je ne joue pas plus. » De là à envisager un transfert à l’Inter, il n’y a qu’un pas. A une réserve près, toutefois. Les Nerazzurri sont eux aussi pris dans les tenailles du fair-play financier. Et n’ont donc pas les coudées franches pour dépenser cet hiver dans le cadre d’un transfert sec », lit-on dans Le Parisien. « J’ai envie d’aller au Mondial sincèrement. Si le sélectionneur voit que je ne joue pas, ce sera difficile d’être appelé. Le mercato ? J’y pense un peu mais la décision, je ne la prendrai pas maintenant. Il y a beaucoup de choses à mettre sur la table avant de prendre la bonne décision », a expliqué le Flaco rapporte L’Equipe. A l’heure où Paris doit respecter les règles du fair-play financier et trouver 75M€, la vente du chouchou du Parc est à l’étude. Et ça, Pastore l’a bien compris ».

« Malgré un très bon état d’esprit, le FC Nantes a payé cher ses rares errements défensifs hier face au PSG (4-1), observe Presse Océan. Ils sont venus, ils ont vu, et comme la très grande majorité des équipes cette saison face à Paris, ils ont perdu ».

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Benarbia

Benarbia : « Avec Motta, le PSG s’exprime mieux, il donne de la sérénité à cette équipe »

Blessé depuis le Classico contre l’Olympique de Marseille, Thiago Motta est de retour dans le ...