Le bilan des anciens du PSG (2/3) : Matuidi, Zagadou, Batubinsika, Eboa-Eboa & Dembélé

A l’occasion de cette trêve hivernale, Canal Supporters vous propose le premier bilan concernant les 14 joueurs partis définitivement du PSG l’été dernier. Pour ce deuxième volet, focus sur Blaise Matuidi, Dan-Axel Zagadou, Dylan Batubinsika, Felix Eboa-Eboa et Mouhamadou Dembélé qui ont cédé à la tentation de l’exil.

Blaise Matuidi – Juventus
23 matches dont 15 titularisations (1448 mins) : 1 but, 1 passe décisive
Après six saisons passées au PSG, il a décidé de quitter le club pour tenter un nouveau projet en Italie. Tout de suite adopté par ses coéquipiers, Blaise s’est facilement intégré dans un groupe de champions. Il devient rapidement titulaire au mois de septembre après quelques entrées en jeu au mois d’août. Il alterne désormais entre une position de milieu défensif et milieu relayeur, avec un peu plus d’aisance lorsqu’il est plus haut sur le terrain. Le jeu de la Juventus n’est plus le même qu’au PSG mais il conserve ses impressionnants standards avec une moyenne de 93% de passes réussies dans le championnat italien. Un peu moins décisif du fait de son adaptation, il a inscrit son 1er but à Bologne mi-décembre. A cela s’ajoute une passe décisive pour Gonzalo Higuain.

« J’ai fait six très belles années à Paris et j’ai gagné des titres. Je garde énormément de bons souvenirs. Pour franchir un cap, il fallait aller à l’étranger, vivre une nouvelle aventure et surtout aller dans un grand club, ce qu’est le PSG aujourd’hui. A la différence de Paris, la Juve est une équipe qui a une grande histoire, qui a gagné énormément de titres dont la Champions League et qui est allée deux fois en finale ces trois dernières années. Ce n’est pas rien. J’avais envie de franchir un palier et ça se voit dans la charge de travail, dans l’exigence de ce qui est le très haut niveau. Je vois aujourd’hui que je suis dans un club qui a vraiment une grande histoire » justifiait-il début novembre. Pour le moment, à 30 ans, Blaise Matuidi réussit son premier challenge à l’étranger.

Dan-Axel Zagadou – Borussia Dortmund
15 matches dont 9 titularisations (908 mins) : 1 but, 0 passe décisive
Parti en catimini sans avoir signé son premier contrat professionnel au PSG, ce défenseur longiligne (1,96m) a cédé à la tentation allemande. Apparu sur le poste de latéral gauche pendant quelques matches de préparation, il n’avait pas l’air d’être très à l’aise en raison de sa corpulence qui fait de lui un profil de défenseur central. Pourtant, c’est à ce poste qu’il a le plus été titularisé depuis le début de saison. Un peu discret dans toutes ses statistiques (1.2 interception, 1.7 clearance, 0.2 dribble par match), il continue d’apprendre au plus haut niveau. Fin octobre, contre Hanovre, il est passé par toutes les émotions en inscrivant son premier but professionnel puis en se faisant expulser quelques minutes plus tard en tant que dernier défenseur.

En octobre dernier dans Onze Mondial, il avait été assez virulent avec le comportement du PSG pour le pousser à signer au club : « Ils appelaient des gens d’un peu partout pour venir me parler. Mais moi, ça rentrait ici, ça sortait là. (…) Le plus dur était le fait de ne pas jouer. Priver un jeune de son seul plaisir, c’est quelque chose quand même. Mais bon, c’est le foot. Chacun défendait ses intérêts. Moi, dans ma tête, c’était clair, je ne voulais rien comprendre d’eux. C’était simple : faites moi jouer. Si vous ne voulez pas me faire jouer, OK, toute de manière, c’est sûr que je pars. Et si vous me faites jouer, il y aura des chances que je reste mais…. À partir du moment où ils m’ont dit : ‘Si tu ne signes pas, tu ne joues pas’, ça commençait déjà à être clair dans ma tête. »

Dylan Batubinsika – Royal Antwerp
21 matches dont 21 titularisations (1890 mins) : 0 but, 1 passe décisive
Après la signature de son premier contrat professionnel en 2016, il ne sera finalement resté qu’un an sans avoir la chance de jouer avec les professionnels. Pilier de la réserve parisienne l’année dernière, il a fait le choix de s’exiler en Belgique, avec Royal Antwerp, où il a su acquérir une place de titulaire dès ses premiers pas. Il a joué en qualité de titulaire 20 des 21 matches de son équipe cette saison. En défense central, il forme une paire solide avec le Brésilien Matheus Borges. Les résultats de son équipe suivent avec une 4e place en D1 belge à la trêve, juste derrière Anderlecht.

En octobre, Le Soir évoquait les circonstances de ce transfert et une possibilité pour Antwerp, le club doyen de Belgique, de venir un club satellite du PSG. Une possibilité nouée grâce aux relations entre Antero Henrique et Luciano D’Onofrio, le vice-président du club. « D’Onofrio connaît très bien le nouveau directeur sportif du PSG, Antero Henrique, autrefois à Porto. Dylan Batubinsika est ainsi arrivé dans la ville anversoise grâce aux bonnes relations entre les deux hommes. Mais là où tout laissait présager un accord de collaboration entre les deux entités, il n’y eut pas de suite. » Le média belge raconte que plusieurs agents des jeunes joueurs du PSG auraient été sollicités pour avoir la possibilité de rejoindre Antwerp l’été dernier. Mais il n’y a eu qu’un seul cas.

Felix Eboa-Eboa – En Avant Guingamp
13 matches dont 7 titularisations (706 mins) : 0 but, 0 passe décisive
Pilier de la défense avec son compère Batubinsika l’année dernière en réserve, il voulait trouver une stabilité dans le monde professionnel cette saison. Quand le PSG lui a proposé de le faire signer professionnel puis de le prêter, il a refusé, selon ses dires lors de sa conférence de présentation. L’objectif de Guingamp était de rajeunir son socle défensif qui est habituellement composé du duo Sorbon (34 ans) – Kerbrat (31 ans). Sur ce début de saison, l’ancien parisien a collectionné 7 titularisations. Des matches qui n’ont pas toujours été des cadeaux comme à Monaco et à Marseille.

« Avec Paris, on souhaitait le conserver parce que c’était un de mes piliers, le joueur qu’on rêve tous d’avoir » expliquait François Rodrigues, l’entraineur de la réserve du PSG, en octobre. Au-delà de ses qualités physiques, il montre une solidité qui plait à Antoine Kombouaré : « À chaque fois que je lui ai donné cette opportunité, il m’a montré que ‘Coach, non seulement je suis là mais en plus, j’ai envie d’être titulaire’. Et c’est ce qu’il est en train de faire. »

Mahamadou Dembélé – FC Liefering (prêté par le RedBull Salzbourg)
20 matches dont 16 titularisations (1141 mins) : 1 but, 0 passe décisive
Grand espoir mais en fin de contrat aspirant, Mahamadou Dembélé n’a pas voulu signer de contrat au PSG. Il a préféré rejoindre le projet du RedBull Salzbourg qui l’a immédiatement prêté en D2 autrichienne au FC Liefering, son club filial, pour gagner du temps de jeu. Défenseur central de formation, il dépanne à ce poste mais s’implante durablement en tant que milieu défensif. Son club alterne avec une ou deux pointes basses dans le milieu et l’ancien parisien jouit d’une bonne côte.

La petite particularité, c’est qu’il a le droit de jouer en Youth League avec le RedBull Salzbourg. Avec trois matches sur la scène européenne, marqués par deux expulsions, à Bordeaux et contre le Sparta Prague, il a encore des progrès à faire. De plus, il conserve une place de choix dans la sélection U19 de l’équipe de France. Sans faire de bruit l’oiseau fait son nid.

>> Relire le 1er bilan avec Serge Aurier, Youssouf Sabaly, Fodé Ballo-Touré et Wilfried Kanga

À propos Grégoire Anne

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée