Le bilan des anciens du PSG (3/3) : Augustin, Sirigu, Hebling, Pereira de Sa & Soumaré

A l’occasion de cette trêve hivernale, Canal Supporters vous propose le premier bilan concernant les 14 joueurs partis définitivement du PSG l’été dernier. Pour ce troisième et dernier volet, focus sur Jean-Kevin Augustin, Salvatore Sirigu, Gustavo Hebling, Roli Pereira de Sa et Boubakary Soumaré.

Jean-Kevin Augustin – RedBull Leipzig
17 matches dont 10 titularisations (907 mins) : 4 buts, 2 passes décisives
Après des débuts plutôt convaincants, avec une envie débordante de montrer qu’il avait fait le bon choix de quitter le PSG à un an de l’échéance de son contrat, l’attaquant de 20 ans est retombé dans ses travers. Sa dernière titularisation en Bundesliga remonte au 14 octobre, sur le terrain de Dortmund, où il avait transformé un pénalty. Cela remet un peu en cause ses paroles pour justifier un départ de Paris prononcées en juillet dernier : « À Paris, je n’ai pas eu assez de temps de jeu. Ici, c’est un club plus familial, j’ai le sentiment que les choses peuvent être différentes. Je sais que si je travaille dur ici, je peux être régulièrement titulaire » Son entraineur a préféré le titulariser en Ligue des Champions où il a collectionné quatre titularisations pour un but. 

Malgré des statistiques passables pour une adaptation (3 buts en 5 titularisations en Bundesliga), c’est plutôt dans le jeu que ça pêche. Récemment, le directeur sportif du club allemand n’a pas été tendre avec sa recrue : « C’est un joueur avec un énorme potentiel mais il ne le montre encore que très rarement. Je m’attends à une nette augmentation de ses performances dans la seconde moitié de la saison. Je lui ai dit très clairement. »

Salvatore Sirigu – Torino
20 matches dont 20 titularisations (1800 mins) : 28 buts encaissés, 4 clean-sheet
Libéré de son contrat par le PSG, le gardien est retourné en Italie pour réapprendre le métier après deux saisons très difficiles moralement. Un retour dans son pays qui avait pour objectif de le faire remonter dans la hiérarchie des gardiens de la Squadra Azzurra afin d’avoir une chance de participer à la Coupe du Monde en fin de saison. Si l’Italie a été éliminée en barrages, cela ne l’a pas empêché d’enchainer les belles prestations alors qu’il est titulaire indiscutable au Torino. En septembre dernier, après un match contre Benevento, La Stampa écrivait que « Sirigu a été plus décisif en un match que Joe Hart l’avait été en une année complète. » Mi-décembre, il était le 4e gardien du championnat a avoir fait le plus de parades depuis le début de saison avec 72 arrêts.

Interviewé par le CFC en novembre, le gardien révélait que la vie quotidienne à Paris lui manquait déjà : « Le PSG me manque. Les gens me manquent. Ce n’est pas seulement les matches, le stade, l’ambiance ou les supporters, c’est le quotidien qu’on avait créé avec notre groupe. On s’est vraiment bien trouvé en dehors du terrain. C’est difficile dans le football de se trouver tellement bien en dehors du terrain. C’était une chose incroyable. »

Gustavo Hebling – Portimonense SC
0 match dont 0 titularisation (0 min) : 0 but, 0 passe décisive
Arrivé en 2015 puis prêté deux saisons au PEC Zwolle, le Brésilien a été transféré au Portimonense SC, en Liga Sagres, cet été : « Le milieu de terrain brésilien s’est engagé avec le club portugais dans le cadre d’un transfert définitif. Le club souhaite à Gustavo le meilleur pour la suite de sa carrière professionnelle » écrivait simplement le PSG sur son site officiel le 31 août dernier.

Rebondissement fin octobre où il révèle dans une interview à UOL qu’il est toujours payé par le club parisien : « J’ai demandé au PSG si je pouvais revenir faire la pré-saison. Mais ils m’ont dit que ce serait difficile de jouer après avoir été arrêté ainsi à Zwolle. Alors l’option Portimonense a émergé. Antero Henrique est partenaire du président et il m’a suggéré d’y retrouver du rythme. Mon salaire est payé par le PSG. Un accord a été trouvé pour que je n’occupe pas une place d’extra-communautaire, et il y a une clause de rachat dans mon contrat. »

L’actualité est extra-sportive parce qu’il n’y en a pas côté sportif. Malgré sa présence dans le groupe de 7 matches depuis le début de saison, il a joué… zéro minute toutes compétitions confondues. Un gros camouflet.

Roli Pereira de Sa – FC Nantes
N3 : 11 matches dont 11 titularisations (706 mins) : 0 but, nc passe décisive
Parti à Tours la saison dernière en prêt, il avait préféré revenir à Paris au mercato d’hiver pour finir la saison avec la réserve. Voulant un nouveau challenge cet été, il rejoint le FC Nantes dans l’optique de commencer avec la réserve. « Paris est devenu une grande équipe et les jeunes n’ont pas forcément leur place. Je n’avais pas trop de contacts et la proposition du FC Nantes me convenait très bien pour me relancer. Je veux prendre mon temps. Il faut que je travaille bien car je ne veux pas brûler étapes. J’ai trouvé une bonne ambiance au FC Nantes, ce qui est plus facile pour s’intégrer. » 

Il n’a pas encore eu l’opportunité de faire partie d’un groupe de Claudio Ranieri. Depuis le début de saison, c’est avec l’équipe bis en National 3 qu’il apprend le métier. Avec 11 matches au compteur, il participe aux bonnes performances de son équipe qui collectionne une 2e place dans son groupe derrière Sablé-sur-Sarthe. Il prend son mal en patience mais il espère avoir sa chance avec les professionnels, lui qui a signé un contrat professionnel de quatre ans avec les Canaris.

Boubakary Soumaré – Lille OSC
7 matches dont 3 titularisations (276 mins) : 0 but, 0 passe décisive
En fin de saison, ce jeune milieu de terrain de 18 ans avait le choix entre signer au PSG, qui lui avait proposé un premier contrat professionnel, à la Juventus, qui lui avait fait une offre, ou Lille. Comme Fodé Ballo-Touré, il a fait le choix de rejoindre l’écurie française pour jouer sous les ordres de Marcelo Bielsa. D’abord présent avec l’équipe réserve, il est intégré fin octobre dans l’équipe première par l’entraineur argentin. Il commence par le match de Coupe de la Ligue contre Valenciennes avant d’enchainer trois titularisations pour les trois derniers matches de Lille en 2017.

Lors du déplacement des Dogues au Parc des Princes fin novembre, il a foulé la pelouse de son club formateur. Rentré à cinq minutes de la fin, il n’a pas eu le temps de se distinguer mais il devait avoir plein de souvenirs en tête. Il ne s’est jamais expliqué publiquement sur un départ aussi précoce du PSG.

> 1er bilan : Serge Aurier, Youssouf Sabaly, Fodé Ballo-Touré & Wilfried Kanga
> 2e bilan : Blaise Matuidi, Dan-Axel Zagadou, Dylan Batubinsika, Felix Eboa-Eboa & Mahamadou Dembélé

À propos Grégoire Anne

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée