luis

Fernandez : « Moi, c’est le foot qui m’a aussi amené plus loin »

Luis Fernandez et le Paris Saint-Germain c’est une histoire particulière. Joueur, entraîneur, aujourd’hui directeur sportif du cendre de formation, l’ancien milieu de terrain a tout connu avec les Rouge et Bleu. Dans une entretien accordé au Parisien, celui qui a remporté une Coupe d’Europe avec le club de la capitale évoque sa relation entre l’Espagne, son pays natal, et la France, son pays d’adoption. 

« Je suis né à Tarifa, mais j’en suis parti pour Tarragone, en Catalogne. Ma vraie première enfance s’est déroulée là. Mais je n’y ai pas que de bons souvenirs : j’avais 6 ans quand mon père est décédé. Il faut aussi se rappeler que l’Espagne, à cette époque, était complètement sous la domination franquiste, explique-t-il dans les colonnes du Parisien. Je revois les membres de la Guardia Civil (NDLR : la police) qui était chargée du maintien de l’ordre. Ce n’étaient pas des tendres. Après le décès de mon papa, la famille s’est réunie pour savoir ce qu’on devait faire. Certains pensaient qu’on devait aller vivre en Andalousie. Finalement, on a opté pour la France et c’est comme cela que je me suis retrouvé à Vénissieux. […] Il faut se rappeler que je ne parlais pas un mot de français en arrivant, raconte Luis Fernandez. C’est pour cela qu’aujourd’hui encore je peux avoir des difficultés avec quelques mots. Certains se moquent de moi pour cela, mais ils ne connaissent pas mon histoire… En tout cas, j’ai pu décrocher un CAP de mécanique générale. Tout le reste de ma famille a étudié plus longuement. Moi, c’est le foot qui m’a aussi amené plus loin. »

À propos Antoine Grasland

x

Check Also

Max

Le PSG s’intéresse à Philipp Max (Le Parisien)

À la recherche d’un latéral gauche afin de venir concurrencer Layvin Kurzawa, le PSG vise ...