PSG

La revue de presse PSG : Rennes, Neymar, Cavani, Areola, arbitrage, tensions…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce dimanche 17 décembre 2017, après la victoire 1-4 à Rennes.

« Neymar, auteur d’une prestation énorme à Rennes, a masqué à lui seul les temps faibles du PSG après la pause, juge L’Équipe. L’attaquant brésilien a sans doute signé au Roazhon Park son meilleur match sous ses nouvelles couleurs et ce fut autant un délice pour les yeux qu’une tourmente pour les défenseurs rennais. […] M. Gautier s’est davantage distingué par le souci de se mettre en valeur plutôt que celui d’une grande rigueur. En expulsant injustement André pour une faute litigieuse sur Kimpembe (63e), il a changé la nature du match au moment où les Rennais avaient repris des couleurs. Sabri Lamouchi aura eu l’élégance de ne pas se retrancher derrière ce fait de jeu pour justifier l’écart à l’arrivée mais, dans le vestiaire, la pilule était amère. […] Neymar ne peut pas encore tout faire : marquer et empêcher l’adversaire de le faire. Qu’Areola ait concédé son 9ème but sur les 11 dernières frappes cadrées commence à interpeller. Que Kimpembe ne soit pas capable de se contrôler à une minute de la fin, concède un penalty (raté) et soit expulsé peut aussi poser problème. Et le retour au vestiaire de Di Maria, l’œil noir, bien avant le coup de sifflet final. Entre l’Argentin, fâché, Draxler agacé d’être remplacé et Meunier qui commence à trouver le temps long sur le banc, il va falloir apaiser le climat. Si Neymar a un peu de temps devant lui… »

« Le grand compteur de l’histoire a repris son cours hier, Edinson Cavani s’est rapproché à deux unités d’Ibra, lit-on dans le quotidien sportif. Cette légère crise de confiance a transpiré de sa première période. Un manque de réussite d’autant plus rageant que ses partenaires semblaient alors tout faire pour le mettre dans les meilleures dispositions. Fidèle à lui-même, Cavani n’a pas baissé les bras. Son sourire éclatant exprimait son soulagement, partagé par ses coéquipiers. « Ça fait du bien à toute l’équipe quand il marque », concluait Marquinhos ».

Les notes de L’Equipe : Areola 5 / Alves 6/ Marquinhos 6/ Kimpembe 4/ Berchiche 5/ Verratti 6 / Lo Celso 7/ Draxler 6/ Mbappé 7 /  Cavani 6 / Neymar 9

Les notes du Parisien : Areola 6 / Alves 6/ Marquinhos 6/ Kimpembe 3/ Berchiche 5/ Verratti 7 / Lo Celso 7/ Draxler 6/ Mbappé 8 /  Cavani 6,5 / Neymar 9

« De retour d’un voyage express au Brésil, Neymar a guidé le PSG vers une large victoire. Peut-être son meilleur match avec Paris, pour rappeler qu’il est vraiment unique, commente Le Parisien. Avec Ney, à Rennes, Paris était transfiguré. Hier, Neymar a marqué deux fois et délivré deux passes décisives. Une activité incessante conclue par 9 tirs dont 4 cadrés, 11 dribbles réussis sur 19 tentés, et une relation très privilégiée avec Draxler avec lequel il a échangé 31 passes. Le tout en touchant 100 ballons, soit le total le plus important des 22 acteurs de la rencontre. […] Même si Paris n’a pas réglé tous ses problèmes défensifs, les partenaires de Marquinhos ont renoué avec les principes directeurs de leur jeu dans le sillage d’un Neymar inarrêtable. Et Cavani s’est remis à marquer ».

« Rennes y a pourtant cru quelques instants après la réduction de l’écart de Mubele. En revenant à 2-1, les Rennais se sont donné le droit d’y croire, mais l’expulsion de Benjamin André a brisé les plans des Rouge et Noir. Le PSG, après une première partie de deuxième mi-temps ratée, s’est remis la tête à l’endroit et a marqué deux fois pour s’imposer finalement 4-1, résume Ouest-France. C’était un match estampillé MCN ».

« 222 (M€) v’là Neymar, 2 buts et 2 passes décisives, s’amuse le JDD. C’est peu de dire que le Brésilien avait les crocs après sa pause fraîcheur au pays, où il a rendu visite à un ami dentiste. Pas de révision médicale pour Mbappé mais un passage au garage pour huiler la boîte de vitesses, poussée en 5e sur deux sprints fous convertis par son complice paulista (plus un but). Cavani a eu plus de mal à chauffer le moteur mais a fini par desserrer le frein à main sur un lob astucieux. Danzé avec les stars, mais pas plus de 45 minutes pour le capitaine carbo des Rennais. Après avoir abusé André (expulsé), Kimpembe est rattrapé par son karma (expulsé). La Station spatiale internationale a dû opérer une manœuvre d’urgence pour éviter le penalty vendangé par Khazri. Direction l’espace aussi pour les stars sud-américaines du PSG, qui vont se croiser en avion au-dessus de l’Atlantique après le stage au Qatar (21-23 décembre) pour les vacances de Noël. Il y a aussi Caen sous le sapin, mercredi ».

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters
x

Check Also

Douchez

Anciens – Nicolas Douchez s’est engagé avec le Red Star FC

Souvent annoncé comme possible entraîneur des gardiens U17 et U19 du PSG, Nicolas Douchez a ...