Le pourquoi de la flambée des prix sur le marché des transferts

Le FC Barcelone qui se plaint d’un PSG capable financièrement de lui prendre Neymar contre 222M€ mais qui investit encore plus lourdement derrière avec Ousmane Dembélé (145M€), Philippe Coutinho (160M€) et aujourd’hui encore Yerry Mina (12M€)… voilà de quoi surprendre. A première vue seulement. Aujourd’hui se construit la hiérarchie mondiale dans le monde du football. Comme l’explique l’économiste Jean-Pascal Gayant.

« Deux facteurs contribuent à l’envolée du marché des transferts: l’accroissement continu, depuis la saison 2016-2017, du montant des droits de diffusion de la Premier League et la présence d’investisseurs qui injectent des montants considérables. L’objectif pour ces derniers est d’intégrer le petit groupe des franchises planétaires du football, sans nécessairement qu’une rentabilité pécuniaire de court ou de moyen terme ne soit atteinte, explique l’économiste aux Inrocks. Des transferts à plus de 150M€ sont en phase avec l’anticipation d’une progression très substantielle des revenus des plus grands clubs européens dans les 5 ou 10 années à venir. […] Les 222M€ pour Neymar sont un montant absurde à bien des égards. Mais si dans trois ou quatre ans les revenus des plus grands clubs dépassent le milliard d’euros annuel, cette somme paraîtra normale. »

Des mastodontes se construisent, ils le seront sportivement et financièrement.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters
x

Check Also

Image Gavelle/PSG

Le Barça espère bien récupérer Rabiot à bon prix, ou gratuitement (MD)

« Le Barça travaille le recrutement d’Adrien Rabiot comme une partie d’échecs ». C’est le Mundo Deportivo ...