psg

Revue de presse PSG : Diarra, Neymar, Mbappé, nervosité…

Vu et lu au sujet du PSG ce mardi dans la presse écrite hexagonale.

« Après avoir passé, avec succès, sa visite médicale hier matin, Lassana Diarra (32 ans) doit signer aujourd’hui un contrat d’un an et demi avec le PSG, écrit Le ParisienSon genou gauche a été observé à la loupe. Les doutes ont été levés. Mais il ne pourra pas forcément enchaîner les semaines à trois matchs. « On sait qu’il faudra le gérer », souffle-t-on au club. Quand pourra-t-il jouer ? Lass va devoir s’astreindre à un travail foncier important dans les deux semaines qui viennent. Idéalement, le staff envisage de le faire débuter lors du déplacement à Toulouse le 10-11 février. […] Il aura fallu un mois environ pour que Paris et Diarra actent leur union. Diarra n’a pas souhaité brader un savoir-faire affiné. D’autre part, il a toujours été extrêmement scrupuleux dans la rédaction de ses contrats, il a aussi tenu à écouter les propositions émanant d’autres clubs (Man. United). »

« Neymar reste marqué par les sifflets du Parc. Les dirigeants parisiens le savent et s’en inquiètent. C’est ce genre de détail qui peut constituer un déclic chez le joueur ou son entourage, affirme le quotidien francilien. Hier le n°10 a effectué un test qui devait évaluer la gravité de sa douleur à la cuisse droite (plutôt du registre de la gêne que de la lésion). C’est avec son staff (le préparateur physique Ricardo Roca et le physiothérapeute, Rafael Martini) qu’il a décidé de ne prendre aucun risque pour le match à Lyon. Son passé peut inciter le PSG à lui faire confiance : il est toujours absent peu de temps et revient comme une fusée. […] En dehors du terrain, le PSG surveille sa star comme le lait sur le feu. Depuis le mois d’août, tout se passe plutôt bien, malgré des contrariétés liées à sa relation avec Emery ou Cavani, deux personnes dont il reste distant.

« Le recrutement par le PSG de Diarra, qui sera officialisé sans doute dans l’après-midi, comble un manque dans l’effectif parisien tout en soulevant des interrogations, juge L’Équipe. Le pari Diarra est risqué sur le papier. À Marseille, il avait mis six semaines à parvenir au top. Le Real Madrid arrive dans trois semaines. Alors que Thiago Motta reviendra cette semaine, que Lo Celso peut être perçu, en L 1, comme une alternative crédible à ce poste et que Rabiot, même s’il ne souhaite pas évoluer à ce poste, y est souvent performant, Paris avait-il besoin de recruter une sentinelle ? […] Qui va faire rentrer les millions ? Sous le coup d’une enquête pour une éventuelle entorse au fair-play financier, le PSG tarde à donner des gages à l’UEFA. Pour l’heure, personne n’a quitté le club qui doit vendre pour environ 70 M€ d’ici au 30 juin, date de clôture de ses comptes, s’il ne veut pas s’exposer à de lourdes sanctions. Seul Lucas semble avoir une chance de s’en aller. Deux clubs anglais (Tottenham et Arsenal) sont à l’affût, mais Paris veut un transfert pour le faire figurer dans ses comptes. D’autant que le montant payé, en 2013, pour le recruter (40 M€) est déjà amorti. Dur en affaires, Daniel Levy, le président des Spurs, pourrait néanmoins se laisser convaincre, s’il n’y a pas d’autres solutions. Alors que les Gunners sont en mesure de mettre les moyens nécessaires à un transfert sec. Ce serait bien pour les finances parisiennes, qui pourraient aussi avoir une bonne surprise avec Guedes. […] Les arrivées de l’été dernier ont manifestement été jugées correctes par les experts de l’ICFC. Les montants interpellaient. Mais également les circuits financiers. De ce côté-là, aucun problème n’a été trouvé. C’est déjà ça. »

Le quotidien sportif parle aussi de « stars au bord de la crise de nerfs. Du vestiaire remontent un certain agacement et des incompréhensions. Le sort réservé par Emery, avec l’aval d’Henrique, à Ben Arfa et Lucas, deux joueurs appréciés par leurs partenaires, interroge. Leurs mises à l’écart répétées sont jugées vexatoires. Leur présence sur le banc pourrait pourtant rendre des services, parfois. Autre point de crispation, le turnover, jugé factice par plusieurs éléments. Malgré les difficultés actuelles de Dani Alves, Meunier sait qu’il restera son remplaçant lors des rendez-vous importants. Idem pour Kimpembe et Di Maria à leur poste. Enfin, Trapp n’a pas digéré d’avoir été rétrogradé derrière Areola sans trop d’explications. L’arrivée prochaine de Lassana Diarra devrait déclencher le même processus pour Lo Celso. Au sein de la garde rapprochée du coach basque, Juan Carlos Carcedo, l’un de ses adjoints, concentre les critiques pour des propos virulents durant les entraînements. Plus globalement, c’est le manque de chaleur humaine de la part du staff qui est reproché à Emery. Henrique poursuit son travail plutôt à distance du groupe professionnel. Certains joueurs aimeraient pourtant discuter avec Henrique. Mais ce que le dirigeant portugais, au caractère trempé, avait à dire, il le leur a déjà dit. Ben Arfa, Lucas et, à un degré moindre, Pastore ont été invités à se trouver un club. Point barre. À l’inverse, Trapp ou Draxler, inquiets de la tournure des événements et qui auraient pu émettre des interrogations sur leur avenir, n’ont pas eu accès à Henrique cet hiver. Eux ne partiront pas. Il n’y a pas à discuter non plus. »

Enfin il est question de Mbappé, ménagé, et aux soins après avoir subi plusieurs traumatismes (aux cervicales, au dos et au thorax). « Il doit voir un neurologue dans les 72 heures après le choc qui déterminera la durée de son indisponibilité, rapporte le journal. Avant de reprendre la compétition, il devra consulter le neurologue une nouvelle fois, afin d’acter son retour. »

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters
x

Check Also

L1

Tribune CS – Strasbourg / Montpellier

Après la Coupe d’Europe, la Ligue 1 est de retour ce vendredi. Cette première rencontre ...