psg

Revue de presse PSG : Nantes, Cavani, Silva, capitanat, Real, Lucas

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse écrite française ce dimanche 14 janvier 2018.

« Après deux matchs hors du groupe, Cavani retrouve ce soir une place de titulaire. Mais les dix derniers jours auront secoué le club, estime Le Parisien. Le second volet de la sanction — financier celui-là — n’a toujours pas été entériné, et la retenue probable de la prime d’éthique (soit 5% du salaire) ne risque pas de le froisser durablement. […] Cavani a la possibilité de devenir dès aujourd’hui le meilleur buteur de l’histoire du club. Auteur de 155 réalisations , il est en effet à une marche du record d’Ibrahimovic. Un possible retour par la grande porte se dessine donc dès ce soir. Pas certain toutefois que cela suffise à purger la séquence. Une ligne de fracture s’est dessinée au sein du vestiaire après la prise de parole publique de Thiago Silva. Elle a relancé un conflit latent qui l’oppose depuis des mois à Cavani. En fin de saison, Al-Khelaïfi avait alors sondé Cavani pour qu’il reprenne le capitanat. S’inscrivant dans les pas de son président, Henrique a lui aussi abordé cette question avec l’Uruguayen juste après sa prise de fonction, début juin. Edinson Cavani ne demandait rien de tel mais il était prêt à accepter cette responsabilité. Finalement, ce projet qui devait voir le jour. Mais Silva en a eu vent, forcément. Depuis, les relations entre les deux joueurs, assez distantes jusqu’alors, se sont considérablement rafraîchies. »

« À un mois de la première manche contre le PSG, le Real a touché le fond, explique le JDD. À mots couverts, on commence à s’interroger sur les choix de Zidane, bien que l’absence de Karim Benzema et de Sergio Ramos limitent ses options. L’heure n’est pas à la contestation, mais elle n’est plus du tout à l’état de grâce. Ses mots ne trahissent pas d’anxiété – « Je suis mécontent, pas abattu » –, son attitude devant le banc, si. Dimanche prochain, c’est le Deportivo qui arrive en ville. L’adversaire de son premier match sur le banc du Real, il y a presque exactement deux ans. Il n’y a rien de plus fort qu’un anniversaire pour un rebond. Ou une révolution. »

« Cavani, qui réintègre le groupe, n’oublie pas les critiques de Thiago Silva. L’Uruguayen entend rappeler tout le monde à l’ordre… sur le terrain, avance L’Équipe. Sur le coup, il n’a pas compris pourquoi le défenseur brésilien ne lui avait rien dit les jours précédents, en tête à tête. Le jeudi matin, Cavani semblait guidé par l’envie de s’expliquer avec lui, de connaître les raisons de son jugement. Il en a été dissuadé par quelques proches et certains coéquipiers, qui l’ont senti « tendu ». […] Egalement visé par ses propos, le capitaine du PSG a assuré à Pastore qu’il pensait défendre ses intérêts et il a tenu à s’excuser. Pastore, qui n’est pas homme de conflit, a préféré tourner la page. […] Cavani et Pastore savent avoir une part de responsabilité dans cette affaire. Mais ils estiment que leurs « problèmes personnels » méritent autant de considération que ceux avancés par Neymar, début décembre. Ils ont le sentiment que les poids dans le vestiaire ne justifient pas toujours les mêmes mesures. […] « Depuis jeudi, c’est crispé, confirme un habitué du Camp des Loges. On sent que c’est une lutte… C’est ça, une lutte ! » […] Au final, personne ne s’est adressé au groupe sur ce sujet. Ni Unai Emery, ni Antero Henrique, ni Maxwell. En interne, ce silence interpelle. Au point que certains se demandent si ce n’est pas pour cette raison que Thiago Silva a pris la parole, mercredi soir. »

« Neymar a mal aux côtes, il ne fait pas partie du groupe du PSG, rappelle le quotidien sportif. Lucas, vivement incité à trouver un autre club, a été convoqué. Ce n’est pas le cas de Pastore, qui s’est encore entraîné à part. Quant à Thiago Motta, il continue de soigner son mollet gauche. Son objectif est d’être de retour pour le choc à Lyon, dimanche prochain. »

« Lucas dispose actuellement de plusieurs propositions sur la table, lit-on également. La plus stimulante sportivement émane de Manchester United qui cherche un joueur offensif capable d’évoluer sur les ailes. Lucas (25 ans) fait partie de sa short list, et il est bien placé même s’il ne fait pas l’unanimité en interne. Le joueur, lui, est actuellement en phase de réflexion. En cas d’issue favorable, resterait un obstacle non négligeable : MU part plutôt dans l’idée d’un prêt avec option d’achat. De son côté, Paris privilégie une vente, fair-play financier oblige, et espère en retirer une vingtaine de millions d’euros sachant qu’il avait déboursé 40 M€ (+5 M€ de bonus) il y a cinq ans pour le faire venir. »

« Dans une Beaujoire en ébullition, le FCN n’entend pas regarder jouer les stars parisiennes, prévient Presse Océan. Pour Nantes, le choc de ce soir s’apparente à un match bonus. Il est assuré de rester 5e. Claudio Ranieri, qui avait titularisé six défenseurs au Parc des Princes, ne mettra pas deux bus devant le but. »

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters
x

Check Also

Cavani raconte son plus beau souvenir depuis qu’il est au Paris Saint-Germain

Devenu le nouveau chouchou du Parc des Princes et en passe de dépasser Zlatan Ibrahimovic ...