psg

Revue de presse PSG : Di Maria, Mbappé, Diarra, Kurzawa, Toulouse, Parc des Princes…

Vu et lu au sujet du PSG ce jeudi dans la presse écrite.

« Boudeur fin 2017, flamboyant en 2018, Angel Di Maria est actuellement le meilleur joueur du PSG, estime L’EquipeAlors que la MCN a connu quelques perturbations, Di Maria en a profité. Il se replace idéalement pour postuler à une place de titulaire. Si l’on compare son bilan récent à celui de Mbappé, il est légitime de se poser la question et Emery n’y échappe pas. Le technicien aime s’appuyer sur des joueurs qui en ont l’expérience, d’autant qu’à Madrid Di Maria demeure l’homme de la decima. Titulariser l’Argentin n’aurait rien d’insensé, pour profiter dans un second temps des espaces et de la vitesse du jeune attaquant français en cours de partie. »

« Le staff fait tout pour que Lassana Diarra monte en régime et puisse être dans le coup à Madrid. Pour l’instant, ce plan se déroule sans accroc, lit-on encore. Il est le plus expérimenté avec Motta au milieu, même si sa sortie mardi à Sochaux n’a pas convaincu totalement. Et son style de jeu n’est pas celui de Motta et pas non plus exactement celui dont le milieu parisien a l’habitude. Restent Lo Celso et Rabiot. Mais le Français n’est pas encore revenu de son souci à la hanche droite. Et Emery pourrait vouloir, s’il a le choix, le placer en relayeur afin de bénéficier de son apport offensif. Enfin, si l’Argentin s’est bien acclimaté au poste, il a montré certaines limites, notamment physiques. »

« Mbappé est en danger, selon Étienne Moatti. Auteur d’une semelle sur le Rennais Ismaïla Sarr, le Parisien risque 3 matches de suspension, avec ou sans sursis. Voire plus. […] Le plus probable est que la commission s’en tienne à l’idée de « faute grossière » et inflige autour de 3 matches de suspension. Sa peine prendra effet à partir de mardi prochain, ce qui lui laissera l’occasion de jouer samedi à Toulouse. Mais il pourrait rater la réception de Strasbourg (le 17) et surtout celle de Marseille (le 25). A priori, Mbappé ne viendra pas se défendre, laissant les avocats du PSG œuvrer pour lui. »

« À J – 6, c’est 9 + 2, ajoute Damien Degorre. Il semble ne rester que deux places de libres dans le onze de départ du PSG. Motta ou Diarra ? Berchiche ou Kurzawa ? Mbappé ou… Mbappé ? Alves ou Alves ? Neymar ou Neymar ? Il semble, effectivement, que deux places, uniquement, soient à attribuer. […] Motta reste le préféré d’Emery. S’il parvient à enchaîner une heure en Ligue 1 sans se blesser, il devrait – en théorie – être titulaire face au Real.  À gauche, en revanche, les dernières sorties de Kurzawa et de Berchiche auront été de nature à faire des nœuds au cerveau du staff parisien. Mais à Madrid, il s’agira surtout de bien défendre. Et visiblement, dans ce domaine, l’Espagnol apporte un (tout petit) peu plus de garanties. Comme quoi, la forme du moment, ça compte pour quelques uns, quand même. »

« La montée en puissance de Di Maria donne des allures de casse-tête, écrit Le Parisien. Mais si la présence de Neymar est une évidence, celle de Mbappé l’est presque tout autant. Malgré ses 19 ans et sa relative inexpérience, l’international français est un joyau à 180M€ que Paris peut difficilement s’empêcher d’aligner dans un match qui sera scruté par l’ensemble de la planète football. »

« L’extension du Parc des Princes doit (enfin) entrer dans une phase active en ce début 2018. C’est ce qu’affirme Jean-François Martins, l’adjoint aux sports de la Ville de Paris, quand il évoque les prochains mois et les réunions « techniques », rapporte le quotidien francilien. « La position de la Ville n’a pas changé. Nous souhaitons un Parc plus grand. Mais nous n’en sommes qu’à la simple déclaration d’intention et à la phase ultra-embryonnaire de la réflexion. On ne peut même pas parler d’avant-projet. » […] Ce dossier comporte aussi ses écueils et l’un des principaux se nomme les JO 2024. »

« Les agriculteurs pourraient perturber le prochain match du PSG, samedi à Toulouse, lit-on enfin. En cause, une réforme européenne qui entend redéfinir les zones où l’élevage et l’agriculture sont défavorisés. Les syndicats envisagent d’utiliser l’écho médiatique que constitue la venue du PSG pour mettre la pression sur leurs interlocuteurs. « Je vous annonce l’apocalypse à Toulouse si le ministre ne bouge pas. Et pourquoi pas au Stadium samedi », menace un responsable syndical. »

« Samedi, à Toulouse, les veinards présents en tribunes seront servis. Neymar sera bel et bien titulaire au Stadium. Par souci de rythme, il est inimaginable de le voir couper dix jours avant de défier les protégés de Zidane, se félicite La Dépêche du MidiDifficile en effet de prévoir quel Neymar fera face à Toulouse. Ils sont plusieurs en lui. Tour à tour génial, altruiste, provocateur, éblouissant, truqueur, imprenable, dur au mal, artiste, le Brésilien offre chaque semaine différentes facettes, parfois au cœur d’un même match. […] Neymar ne laisse personne indifférent. Voilà pourquoi le Stadium sera à guichets fermés.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters
x

Check Also

Bitton

Bitton convoque l’astrologie pour définir le proche avenir du PSG

Stéphane Bitton, consultant France Bleu Paris, convoque l’astrologie pour définir le proche avenir du PSG contre l’Olympique ...