PSG

Revue de presse PSG : Marseille, Mbappé, Di Maria, Payet…

Vu et lu au sujet du PSG ce dimanche 25 février 2018 dans la presse hexagonale.

Mobilisation pour le 6 mars

C’est “Un clasico Realment important” qui se présente pour Dominique Séverac et Le Parisien. Balance ton Vieux-Port : le 22 octobre dernier, les Parisiens avaient laissé, à travers un nul miraculeux de dernière seconde (2-2), le goût amer de la défaite. Ce clasico, ils ne l’avaient pas joué, pas disputé, bafouant les règles d’engagement et d’exaltation. Ce soir, ils doivent balayer l’idée d’une banalisation. […] Lyon et Marseille, miroirs de la Ligue des champions ? La défaite à Lyon avait prouvé que Paris s’exporte toujours aussi mal, surtout avec Lo Celso en sentinelle dans les matchs à fort impact. La réception de Marseille doit ouvrir un nouveau chapitre, raconter une nouvelle histoire avec une autre sentinelle, clé de voûte du système de jeu. Diarra ou Thiago Motta ? Thiago Silva ou Kimpembe ? L’identité du 6 renseignera encore plus sur les intentions d’Emery en vue du Real. Ces deux choix diront si le Basque entend ramener le calme dans le vestiaire ou plutôt s’il continue de lancer les bâtons de dynamite en refermant vite la porte derrière lui. Paris peut éliminer le Real Madrid le 6 mars, tout le monde le sait. Mais on a besoin de signes, de signaux, de preuves, comme en amour. Ce soir, Paris joue les démonstrateurs.”

L'Equipe“Le PSG est largement favori. Mais il est aussi sur un fil, à dix jours du retour contre le Real, juge L’EquipeOn aimerait vous dire que ce Paris-Marseille est le rendez-vous que toute la France du foot guette avec impatience. À dix jours de la réception du Real Madrid, le 6 mars, ce n’est plus aussi évident. […] Il faudra beaucoup de réussite à l’OM pour résister à l’enfer et laisser le PSG s’y consumer. Seulement, la défaite à Madrid a mis un peu plus en lumière les fissures du PSG. Thiago Silva eut beau tenter de les combler grossièrement lors d’une interview, une défaite ce soir ferait basculer Paris du mauvais côté. Payet, qui n’est pas né de la dernière pluie, l’a bien compris d’ailleurs en déclarant, hier, qu’il portait les couleurs «du plus grand club français» et que «jouer en équipe, on l’a vu récemment, c’est beaucoup mieux que d’avoir des individualités». Évidemment, Payet s’expose à une punition comparable à celle vécue par le Sochalien Tardieu.”

“Di Maria n’a pas laissé éclater sa colère et n’a réclamé aucune explication, écrit le quotidien sportif en référence à l’après Real. L’Argentin était très déçu et même surpris de n’être pas entré en jeu. Toutefois il a préféré voir dans la décision du Basque un choix strictement tactique. Pas question de se lamenter ou de baisser les armes. Di Maria voit plus loin, du côté de la Russie pour être précis. Il est décrit comme « plein d’énergie, très motivé » pour les rendez-vous qui arrivent. Et Mbappé n’a pas apporté plus de garanties sur son état de forme immédiat. Mbappé n’a pas marqué depuis cinq matches. Jamais il n’avait connu pareille disette depuis son arrivée cet été. Un joueur moins mobile, moins trouvé et moins efficace dans le dribble. […] Il va devoir se réinventer. L’intéressé l’a compris. Une mue est en cours, mais elle n’est pas finalisée.”

“Marquée par des années noires, Marseille balance entre prudence et espoir d’un renouveau durable, commente le JDD. Le troisième de Ligue 1 passe un test important à Paris. Pour la course au podium comme pour sa crédibilité.”

Cette saison, l’OM impressionne, avance Le Dauphiné. Conséquence, Marseille dispose d’une sacrée dose de confiance. Et compte bien s’en servir. Cette notion d’équipe caractérise l’OM de coach Garcia cette saison. Un savant mélange de talent, d’expérience et donc de cohésion qui permet à tout un bloc d’avancer ensemble.”

“Si en ce 22 octobre 2017 Cavani n’avait pas fait parler son insolente efficacité. Oui mais voilà avec des si, on mettrait Paris en bouteille… Et le Qatar dans une chope alsacienne, ce que Strasbourg a ceci dit réussi à faire. Comme quoi ce n’est pas mission impossible, peut-on lire dans La Provence. Générosité, solidarité, détermination, combativité : tels sont les maîtres mots indispensables quand on veut défier un ogre tel que le club qataro-parisien. Et encore plus lorsque la bête est blessée. Ces qualités mentales, les Olympiens les possèdent. Un OM en mode Gladiator sera indispensable.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters
x

Check Also

Handball – Le PSG s’impose face au HBC Nantes (34-30) en quarts de finale de Coupe de la Ligue

Pour son dernier match en 2018 au Stade Pierre de Coubertin, le PSG Handball affrontait ...