Thiago Motta

Thiago Motta prend la parole en patron

Intéressant lors de sa demi-heure de jeu contre Strasbourg, Thiago Motta (35 ans) a pris la parole au terme de la rencontre, en patron. Déjà pour évoquer une mobilisation capitale.

“Moi, je pense honnêtement, que si tu demandes à n’importe quel joueur, s’il ne joue pas il n’est pas content. Mais on pense au match suivant, on continue à travailler. Moi, personnellement ? Je pense à l’avenir, pas au passé. On peut faire de belles choses, on peut battre n’importe qui. La défaite nous a fait du mal, mais il reste le match retour. On doit avoir une stratégie claire et qu’on y croit. Le plus important aujourd’hui c’est de gagner, l’important, c’est de soutenir l’entraîneur. Il faut toujours respecter la décision de l’entraîneur. Il y a aussi un coéquipier sur le terrain, il joue, c’est un bon joueur. Dans le cas du dernier match de Champions League, c’était Gio. On a totalement confiance. Moi personnellement j’aime ce joueur-là. Le plus important, c’est de rester concentrés, unis. On peut battre n’importe quelle équipe, ça dépend de nous. La mentalité, elle est là. Notre envie de se qualifier est là, on verra ce qu’il se passera au match retour”, a clamé le milieu de terrain italien.

Mobilisation pour le 6 mars

Avant le 6 mars, les Phocéens viendront deux fois jouer les sparring-partners au Parc des Princes (25 et 28 février). Et cela tombe bien selon Thiago Motta. “L’OM, la meilleure préparation pour le Real ? Bien sûr. On aime jouer ce match-là. En plus, on n’a pas oublié le match aller, on avait souffert à Marseille, on n’était pas loin de perdre. Mais à la fin, on a décroché le nul, ça nous avait fait du bien. On a confiance : on peut faire deux bons matches et gagner contre cette équipe, avec tout le respect qu’on a pour l’OM, une équipe qui a de bons joueurs. Mais on a une totale confiance, on sait qu’on peut le faire deux fois. A l’aller, on n’a peut-être pas mesuré l’importance de ce match, on ne l’a peut-être pas abordé de la même manière que les Marseillais, pour qui c’était le match de l’année. Quand on joue avec le maillot du PSG, il faut gagner, on le sait. Et surtout un Clasico. On va bien se préparer, on a la semaine pour le faire.”

À propos Redaction

x

Check Also

RMC Sport Champions League

RMC Sport se dit victime de son succès

Les débuts ratés de l’AS Monaco et du Paris Saint-Germain en Ligue des champions ont ...