L'Equipe

Henrique : « On veut avoir un arbitrage d’un niveau exceptionnel » pour PSG/Real

Dans un entretien accordé vendredi au journal L’Équipe, mais publié ce dimanche, Antero Henrique, le directeur sportif du Paris Saint-Germain, revient sur la blessure de Neymar. Le Portugais évoque également le match décisif face au Real Madrid, mardi prochain (20h45), l’arbitrage pour cette rencontre et la communication au sein du club. Extraits choisis.

La blessure de Neymar

Ce n’est évidemment pas quelque chose de positif. Sur le terrain, c’est le meilleur joueur du monde, il nous aide de manière fantastique. Mais Neymar peut aussi nous aider de l’extérieur. Par son esprit, sa relation avec les autres joueurs, le staff, les supporters, l’entourage du club. Même s’il ne peut pas jouer (contre le Real), on sent que Neymar est là. Il a déjà envoyé beaucoup de messages d’encouragement. Est-il a dessus du PSG ? (Ferme.) Non, pas du tout. Le PSG est au-dessus de tous les joueurs, des dirigeants. On est tous sur la même ligne. Les responsabilités sont différentes mais il n’y a pas de hiérarchie dans le foot. Neymar est un joueur comme les autres. Les spéculations sur Neymar ? Je comprends très bien pourquoi ce débat arrive maintenant. Les Espagnols ne sont pas comme les Français. Ils sont contre le PSG. Pour eux, on est désormais des adversaires. Les journalistes espagnols ont interrogé des gens qui disent que Neymar ne serait pas heureux, bon… Vous avez demandé à Cristiano Ronaldo s’il est heureux à Madrid ?

Le match contre le Real Madrid 

C’est l’événement que l’on espère tous. Et pas seulement pour le jeu. Tout le monde voulait ce match. On est tous très motivés : les supporters, l’équipe, les médias. C’est un événement très important pour Paris, pour la ville aussi. Ensemble on va le faire. Pas seulement les joueurs, le staff technique ou les supporters. Je veux tout le monde autour du PSG. On a lancé une campagne, tout le monde en ville avec le maillot, les drapeaux. C’est intéressant de voir la capacité de la ville à se mobiliser autour du PSG.

L’arbitrage en Ligue des champions

Ce n’est pas seulement ce match, la saison dernière c’était la même chose (à Barcelone). C’est une question importante : pourquoi cela arrive ? Pourquoi autant de fois ? Avant la rencontre, tout le monde disait : c’est le match de la saison. Alors on a besoin d’un des meilleurs arbitres. Là, on a un arbitre de 45 ans, sans grande expérience (l’Italien M. Rocchi, à l’aller). Il suffit de regarder les CV. On veut avoir un arbitrage d’un niveau exceptionnel puisque les deux équipes sont d’un niveau exceptionnel. C’est simplement ça qu’on demande. […] Je constate que ça nous est arrivé deux fois…

La communication au sein du club 

La communication, dans le foot, c’est pour les joueurs et les entraîneurs. C’est mon point de vue. Si on a besoin de parler, on parle. Mais on ne va pas réagir à des rumeurs. On parle quand c’est important. Quels dirigeants parlent en Angleterre ? Ils parlent pour défendre leurs droits, leurs intérêts, dans les réunions, pas dans les médias. Je préfère travailler. Et si j’ai besoin de parler pour travailler, pas de problème.

Fair-play financier – Une élimination serait-elle préjudiciable ?

Non, pas du tout. Il n’y a pas de préoccupations. Tout est organisé. On sera dans les clous au 30 juin.

À propos Antoine Grasland

x

Check Also

Romain Mabille (président du CUP) condamné à un an de prison avec sursis

Le 27 novembre dernier, le président du Collectif Ultras Paris (CUP), Romain Mabille, avait comparu, ...