Bixente Lizarazu

Lizarazu : « Le PSG est faible avec les forts »

Sur le plateau de Téléfoot, Bixente Lizarazu est revenu sur l’élimination du PSG en huitième de finale de Ligue des Champions. Et pour le champion du Monde 98, le PSG est faible contre les très grandes équipes comme le Real Madrid et le FC Barcelone.

« Ce que je ressens c’est que l’on ne retient pas d’enseignement des erreurs du passé. Et ça c’est dramatique parce que le PSG est là depuis 2011. Et je pense que l’année dernière, particulièrement il y aurait dû avoir une réaction avec la défaite terrible face au Barça. Tu dois revenir avec une envie de revanche terrible avec une force mentale. Et cette déficience mentale elle est toujours-là. Le PSG est faible avec les forts, systématiquement. Donc il y a un vrai travail à faire là-dessus. Ensuite je pense aussi qu’il y a aussi un problème de gouvernance dans ce club. Je trouve que l’institution PSG n’est pas suffisamment respectée. Je trouve que le président Nasser Al-Khelaïfi a une posture trop amie avec les joueurs qui fait que les gens ont tendance à très rapidement parler avec le président, et à discréditer très vite l’entraîneur. Quel que soit l’entraîneur, je trouve que c’est très difficile aujourd’hui d’entraîner le PSG, parce que, normalement le président, le directeur sportif, ça c’est une autre question, Antero Henrique, quel est son rôle réellement . Quel est le rôle également de Maxwell ? Je trouve qu’il n’y a pas d’autorité dans ce club. »

Il a ensuite évoqué l’interview d’Arrigo Sacchi. « C’est un peu ce que je dis depuis un petit moment. Il ne faut pas penser que si tu achètes Neymar, tu as une équipe. Le PSG n’a pas d’équipe. Il a beaucoup de très bons joueurs mais il n’a pas d’équipe. Tu le vois avec le Real Madrid, qui joue sans Kroos et Modric. Ils mettent Asensio et Lucas Vasquez et il y a une équipe. Tu regardes la Juve qui est aux abois pendant une mi-temps face à Tottenham et en seconde ils se réveillent, alors oui en jouant mal mais il y a une mentalité. Cette mentalité-là je ne l’ai pas vu au PSG. On a renforcé l’attaque avec le Neymar et Mbappé. On n’a pas renforcé le milieu de terrain, la défense. Au milieu du terrain on s’est retrouvé avec une situation d’urgence. Motta était blessé, et tu prends Diarra en urgence. tu n’as pas anticipé ces choses. En défense tu te retrouves avec Alves qui a des problèmes défensifs, qui est un leader dans cette équipe mais qui a eu de gros problèmes défensifs. Tu te retrouves aussi avec un problème d’autorité de ton capitaine, Thiago Silva. Des choses que tu ne règles pas. Ça fait beaucoup de choses qui fait, qu’au bout d’un moment ça se fissure. »

À propos Guillaume De Freitas

x

Check Also

Puyol : « Ce n’est pas facile de quitter le PSG »

En marge d’un évènement avec l’ONG « Aldeas Infantiles », Carles Puyol, l’ex défenseur du FC Barcelone ...