Dani ALves

[Vidéo] Dani Alves : “On a deux options, pleurer ou faire ce qu’on à faire”

Les heures passent, le choc retour entre le PSG et le Real Madrid se rapproche. J-1 avant le huitième de finale, place aux conférences de presse. Dani Alves a répondu aux questions au sein de l’auditorium du Parc des Princes. Extraits choisis et vidéo.

Match

Le match le plus difficile de ma carrière ? Non, il sera difficile. Il est dur parce que le rival a beaucoup de qualités. C’est un défi pour nous, défi de changer le cours de l’histoire pour le PSG. C’est une opportunité de pouvoir éliminer le champion sortant. Cela peut nous rapprocher du titre. A l’aller, on aurait pu ramener un meilleur résultat. Le match aller nous fait penser qu’on peut les éliminer. On a été supérieurs en terme de jeu, de situations. Mais il leur suffit de 10 minutes… Il faut faire ce qu’on a bien fait pendant 90 minutes. Il faut profiter de ce match, il n’y a rien de plus motivant. On va essayer d’éliminer cet adversaire et envoyer un message à l’Europe. Il faudra commencer le match avec cette mentalité. Ce qu’il manque au PSG ? Des matches et des qualifications comme demain. Il ne faut pas qu’ils pensent qu’on est là pour être à Paris et gagner beaucoup d’argent. Je suis venu ici parce que je suis un compétiteur. Faire partie de l’histoire d’un club, ce n’est pas l’argent, c’est la passion. La passion, c’est ça qui me fait avancer. L’arbitrage ? J’espère que ce sera en notre faveur (sourire). On va essayer de faire un grand match, c’est tout. Je n’aime pas les excuses. J’aime avoir le feu en moi. Les clips pour les supporters ? C’est dans tous les clubs! J’espère que les gens seront dans la symbiose, mais dans la paix.

Forfait de Neymar

On a deux options, pleurer ou faire ce qu’on à faire. Avec Neymar le PSG est plus fort, mais sans lui il reste fort. Je choisis la 2e option. Si j’ai échangé avec lui ? Je parle tous les jours pratiquement avec lui. On a pacté qu’on se reverrait plus tard dans cette compétition.

Mon discours dans le vestiaire

Je ne pense pas que cela influe. Chacun dans le groupe peut prendre la parole pour apporter des choses positives. Ce sont des moments qu’on ne revivra peut-être plus. Le PSG a eu des limites dans cette compétition, il doit les passer maintenant. Il faut passer cette barrière. Je suis venu ici pour faire partie de ce changement. On doit le faire. Il faut y aller. Il faut y croire et il faut le faire.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters