PSG

Revue de presse PSG : Meunier, Motta, Kurzawa, fumigènes…

Vu et lu au sujet du PSG ce vendredi 16 mars 2018 dans la presse écrite.

“Il faut sauver le soldat Meunier, lance Le ParisienC’est une histoire belge qui ne le fait plus rire. Après avoir gagné une place de titulaire la saison dernière, le latéral droit est désormais cantonné au banc de touche pour tous les matchs qui comptent et relégué dans l’ombre de Dani Alves. Toutes compétitions confondues au PSG, son bilan est de 5 buts et 5 passes décisives, soit un ratio beaucoup plus efficace que celui de Dani Alves. Et on ne peut pas dire que le Belge souffre de la comparaison sur le plan défensif… Afin de lui donner des gages et de le mettre dans les meilleures dispositions pour la Coupe du monde, Paris serait bien inspiré de lui offrir un peu plus.”

“A deux mois de l’annonce définitive de la liste des joueurs appelés pour la Coupe du monde, les chances de voir Kurzawa se sont clairement réduites. En décidant de se passer de l’arrière gauche du PSG, Deschamps a réalisé un choix fort, juge le quotidien francilien. Laissé de côté au profit de Lucas Hernandez, Kurzawa traverse une saison compliquée à Paris marquée par sa mise à l’écart lors de la double confrontation face au Real Madrid. Un événement qui a pesé dans la décision de Deschamps. La porte reste ouverte mais la dynamique actuelle ne joue pas en faveur de Kurzawa, qui voit Berchiche lui passer devant dans la hiérarchie des latéraux.”

“Et si c’était la saison de trop ? La question est abrupte mais les derniers mois vécus par Thiago Motta (35 ans) ne ressemblent certainement pas à ce qu’il espérait, écrit L’EquipeAutomatiquement suspendu à Nice, Motta pourrait aussi manquer la finale de la Coupe de la Ligue contre Monaco. Son geste lui vaudra en effet d’être convoqué. Selon lui, il avait l’avantage sur le ballon, et le défenseur angevin est venu de derrière. Au moment du contact, il estime avoir sauté pour ne pas se faire «sécher » et, dos à Thomas, n’avoir pas vu où il retombait. Cette version des faits convaincra-t-elle la commission ? Celle-ci sera-t-elle influencée par la réputation du joueur ? Cet avatar vient s’inclure dans une saison en pointillés. […] En fin de contrat en juin, Motta s’interroge sur la suite à donner à sa carrière. Il y a peu, tout était calé : il avait prévu de raccrocher cet été et devait même prendre en main une équipe de jeunes du club (moins de 17 ans ou moins de 19 ans). Entre ces derniers mois inaboutis et les changements à venir à l’intersaison, il laisse aujourd’hui la porte ouverte.”

“Le PSG a répondu hier à la convocation de la préfecture de police de Paris, lit-on enfin. Au sujet des fumigènes, le “club a assuré qu’il allait en tirer les conséquences pour la fin de saison afin que ce type d’incident ne se renouvelle pas.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée