PSG

Revue de presse PSG : Tuchel, Löw, Fabinho, Camara, finale…

Vu et lu au sujet du PSG ce vendredi 30 mars 2018 dans la presse hexagonale.

Il est question de Fabinho dans Le Parisien. “Un pilier, qui quittera très probablement le Rocher cet été. Reste à savoir où, sachant que son contrat court jusqu’en 2021. Paris, qui était en pôle position lors du dernier mercato, n’avait pas posé sur la table les quelque 75M€ demandés. Aujourd’hui, le contact n’a pas été rompu et le projet parisien plaît toujours beaucoup à Fabinho. Mais pour Paris, la concurrence s’est renforcée et pourrait faire monter les enchères. En Angleterre, les deux Manchester restent intéressés par son profil, et l’arrivée en novembre de Michael Emenalo (ex-Chelsea) à la direction sportive du club pourrait faciliter son passage outre-Manche. A moins que l’Atlético Madrid ne revienne à la charge.”

Mais également de Zoumana Camara : “Selon nos informations, le fauteuil d’entraîneur de l’équipe réserve (National 2) lui est promis. « C’est une piste qui est étudiée mais rien n’est fait », glisse-t-on dans son entourage. Zoumana Camara suit actuellement une formation BEF (brevet d’entraîneur de football) qu’il doit valider d’ici à la fin de la saison.”

“Alors que les contacts s’intensifient avec Thomas Tuchel, le nom de Joachim Löw traverse aussi l’esprit des dirigeants parisiens, avance L’Equipe au sujet de la succession d’Unai Emery. C’est à Doha que l’identité de l’ancien entraîneur du Borussia Dortmund a émergé alors qu’Henrique avait amorcé des contacts avec l’entourage de Conte avant de glisser sur la table les noms de deux de ses compatriotes (Villas-Boas et Paulo Fonseca). Neymar, lui, poussait pour le sélectionneur brésilien Tite, et Silva, Verratti ou Motta auraient vu d’un bon œil un retour d’Ancelotti. […] Au PSG, certains considèrent déjà l’arrivée de Tuchel comme bouclée. Il présente l’avantage d’être libre et parle plutôt bien le français. […] Mais il a un concurrent de taille, Joachim Löw. Le sélectionneur, qui a une clause pour se libérer de son contrat à l’amiable avec sa fédération (il est lié jusqu’en 2020), ne maîtrise pas le français, ce qui serait problématique, et il ne serait pas disponible avant la deuxième quinzaine de juillet si son équipe allait en finale de la Coupe du monde, ce qui l’est tout autant.”

“En dehors du cas Neymar, en convalescence au Brésil, Emery a quelques choix à faire, commente le journal sportif en référence au PSG-Monaco samedi. Le premier dépendra de l’état de la cuisse de Di Maria. S’il estime qu’il est encore un peu court demain, il ne débutera pas. Dans ce cas, Emery devrait le remplacer poste pour poste par Draxler. Berchiche a pris l’ascendant sur Kurzawa. Kimpembe sera en ballottage avec Marquinhos, qui ne souffre plus de la cuisse gauche mais n’a pas joué la moindre minute depuis le 6 mars. Le groupe parisien rejoindra Bordeaux aujourd’hui et s’entraînera sur la pelouse du Matmut Atlantique en fin d’après-midi. L’équipe probable : Trapp – Dani Alves, Marquinhos ou Kimpembe, Thiago Silva, Berchiche ou Kurzawa – Verratti, L. Diarra, Rabiot – Mbappé, Cavani, Di Maria ou Draxler.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée