Revue de Presse PSG : Verratti, Mbappé, mercato d’été, départs…

Vu et lu dans la presse hexagonale au sujet du PSG ce mardi 20 mars 2018.

L’Equipe revient sur la longue interview que Marco Verratti a donné, hier, à la Gazzetta dello Sport. « Il y aura peut-être cet été, comme l’an dernier un feuilleton Neymar. En revanche, il ne devrait plus y avoir de feuilleton Marco Verratti. Dans un long entretien publié hier dans la Gazzeta dello Sport, le milieu de terrain italien du PSG assure qu’il sera encore à Paris la saison prochaine. […] Le message se veut limpide. Surtout, il contraste totalement avec celui de l’été 2017, quand il avait clamé ses envies de départ mais s’était vu opposer une fin de non-recevoir de ses dirigeants, malgré l’intérêt appuyer du FC Barcelone et une valeur estimé à 100 millions d’euros sur le marché des transfert. Depuis, il a changé d’agent, délaissant son conseiller de toujours, Donato Di Campli, pour Mino Raiola. Ce dernier n’était pas non plus sur cette ligne quand il a récupéré le milieu de terrain. Il avait laissé entendre, il y a quelques mois, qu’un départ de son nouveau protégé serait envisageable à l’été 2018. D’où vraisemblablement ses démarches cet hiver, notamment avec le FC Barcelone, pour savoir si le club catalan était toujours intéressé par Verratti. Cela ne coûte pas grand chose, et cela peut permettre de faire monter les enchères lors d’éventuelles négociation de prolongation. Conserver Marco Verratti constitue une bonne nouvelle pour la direction parisienne, même si son expulsion lors du match retour contre le Real Madrid, a réveillé les doutes sur sa capacité à progresser, notamment dans la maîtrise de ses nerfs. Des doutes qui le rende moins « intransférable »que l’été dernier lorsque Nasser Al-Khelaïfi lui avait associé cet adjectif. » 

Le quotidien sportif évoque également la section féminine qui veut conserver ses meilleures joueuses. « Pour espérer décrocher enfin le titre de Champion de France et la Ligue des Champions, le PSG a décidé de conserver ses meilleures jeunes et notamment ses quatre françaises : Grace Geyoro (20 ans), Aminata Diallo (22 ans), Marie-Antoinette Katoto (19 ans) et Eve Perisset (23 ans). Ces deux dernières auraient déjà prolongé de deux ans leur contrat, jusqu’en 2020. Par ailleurs, Patrice Lair, en fin de contrat en juin si le PSG ne termine pas champion, pourrait ne pas poursuivre. La direction prospecte afin de trouver son successeur, notamment à l’étranger. »

« Des fouilles archéologiques se déroulent actuellement sur les terres achetées par le PSG pour y installer son futur centre d’entraînement ultramoderne. […] En fonction des découvertes, le PSG pourrait donc devoir encore retarder l’ouverture de son centre de performance. Prévu pour fin 2020-début 2021, elle pourrait n’être effective que pour la saison 2021-2022« , explique L’Équipe .

De son côté, Le Parisien fait la liste des potentiels départ au sein de l’effectif du PSG cet été. « Si Verratti a annoncé son intention de rester, plusieurs joueurs du PSG pourraient quitter le club. Tous n’obtiendrons pas de bon de sortie. Vendre, acheter pour régénérer l’effectif tout en respectant les contraintes du fair-play financier…et finaliser le recrutement d’un entraîneur. Avant de poursuivre ces multiples objectifs, la direction sportive du PSG devra d’abord sonder les motivations et les états d’âmes des remplaçant de cette saison. Plusieurs d’entre-eux, recrutés ces dernières années pour endosser un costume de titulaire , ont vu leur étoile pâlir au fil du temps. C’est le cas notamment de Kevin Trapp. Numéro deux cette saison, derrière Areloa, l’Allemand cherche à rebondir. Il n’ pas l’intention de poursuivre une saison de plus avec ce statut de doublure. Alphonse Areola se pose lui aussi des questions. Il attend la fin de la saison pour faire un bilan. D’ici-là, il verra sans doute plus clair sur les projets de recrutement du club. Antero Henrique a rencontré Thibault Courtois en février à Londres, le portier belge de Chelsea réserve pour l’instant sa réponse », remarque le quotidien francilien. 

« Parmi les quatre latéraux, Thomas Meunier souhaite des garanties sur son temps de jeu la saison prochaine, sinon il demandera à partir. Layvin Kurzawa est le plus proche de la porte de sortie. Son départ est clairement dans l’air du temps. Au milieu, Adrien Rabiot n’est pas dans la certitude de rester. À un an de la fin de son contrat, il n’a toujours pas prolongé. Même si rien ne bouge d’ici cet été sur ce dossier, le club fera tout pour le retenir. Ce ne sera pas forcément le cas de Draxler. L’international allemand a eu le sentiment cette saison de servir de bouche-trou. A 24 ans, il voit sa cote encore intacte et n’a pas l’intention de laisser sa carrière s’enliser. Selon son entourage, il attend de connaître l’identité du futur entraîneur avant de se positionner vis-à-vis du PSG. Une démarche que Di Maria devrait imiter. Pour Pastore, un départ est quasiment acté. Il espère rejoindre l’Italie cet été. Enfin, l’avenir d’Edinson Cavani reste incertain. Titulaire indiscutable, il s’interroge sur la place qui est encore la sienne dans le projet parisien. Son salaire lui donnerait envie de rester mais son départ pourrait finalement arranger tout le monde. »

 

Dans son édition du jour, France Football réalise un dossier sur Kylian Mbappé et son meilleur positionnement en Bleu. « S’il évolue le plus souvent sur un côté au PSG comme en Equipe de France, l’attaquant semble destiné à s’installer tôt ou tard dans l’axe. Et peut-être dès la coupe du Monde en Russie. […] Tout le monde a souligné la fraîcheur du personnage et le talent immense du joueur. Mais une question reste en suspens : à quel poste doit il évoluer ? Où doit-il être placé pour maximiser au maximum ses qualités ? Titulaire en Bleu, Mbappé est un homme de couloir dans les matches à enjeux. Dans les rencontres de prestiges, mais amicales, il a débuté dans l’axe deux  fois et une fois à droite. Et quand il entre en jeu, il est souvent placé dans l’axe. […] Mbappé devrait donc rapidement rebondir au centre. C’est ce qu’a en tête Didier Deschamps depuis quelques temps. »

L’hebdomadaire fait également un point sur Marco Verratti. FF donne la parole a plusieurs observateurs du football italien pour évoquer le niveau de jeu, les écarts de conduite et l’avenir de Verratti. « Marco Verratti fait débat en France, mais également en Italie. Qu’il s’agisse de son niveau de jeu, de ses écarts de conduite ou de son avenir. […] « Malgré le flop de novembre, il est perçu comme un joueur sur lequel la Nazionale doit reconstruire. Il suscite beaucoup de curiosité à propos de cette explosion qui tarde à arriver vu qu’on en faisait le nouveau Pirlo », explique Pierpaolo Marino, ex-directeur sportif de Naples. À 25 ans, il est encore toujours difficile de cerner le poste de Verratti », explique le média français.

« Ses fréquents écarts de conduites ne sont pas non plus passés inaperçu en Italie. Son avenir est également souvent évoqué et on estime qu’il est en fin de cycle à Paris. Son ancien capitaine à Pescara, Marco Sansovini va dans ce sens. « Je crains qu’un cycle soit fini au PSG. Ce serait un processus tout a fait naturel. Les joueurs ont besoin de changer un moment donné, sinon tu stagnes sans vraiment t’en rendre compte. » Les observateurs interrogés par France Football estime qu’un retour en Italie pourrait lui faire le plus grand bien. L’hebdomadaire conclu son article sur une déclaration de Giancario Marocchi, célèbre consultant de Sky Italia et ancien milieu de terrain, qui estime que l’on a trop attendu de Verratti, qu’il a eu déjà deux ou trois chances de prouver son talent et que l’on sera fixé la saison prochaine sur les capacités de Verratti à guider un grand club européen et une sélection comme l’Italie.

À propos Guillaume De Freitas

x

Check Also

Tuchel confirmé au PSG, Ancelotti en route vers Arsenal ?

Une bombe a été lâchée dans le monde du football plus tôt dans la journée. ...