Rivère

Rivère : “Le football français a besoin de recettes complémentaires”

En jouant dimanche à 13 heures, l’OGCN et le PSG tenteront de séduire, même sans Neymar un peu le public asiatique (lire ici) à l’heure du prime-time. Et notamment la Chine. Il faut dire que logiquement, le club parisien est en retard par rapport à ses concurrents du continent. Le premier réseau social chinois Weibo est un bon indicateur du chemin à parcourir. Avec 1,3 million de followers le PSG est encore loin du Real Madrid (3,1M), du Bayern Munich (3,7 M), d’Arsenal (4,8 M), du Barça (5,8M) et à des années-lumière de Manchester City (8,3 M) et Manchester United (9,3 M).

“Nous avons travaillé sur ce projet ces derniers mois, confesse Jean-Pierre Rivère, le président de l’OGC Nice, sur le site officiel. Nous voyons bien à quel point nous sommes pénalisés en n’ayant que deux représentants en Champions League là où les pays autour de nous en ont quatre directement. Cela change toute l’économie d’un football. Le football français a besoin de recettes complémentaires pour rattraper une partie du retard qu’il a sur les autres pays européens. Il doit se mettre à travailler de manière régulière à l’international. Et cela passe par les horaires. L’Asie est un marché émergent. C’est une population extrêmement importante. C’est compliqué de se lever à 3h du matin pour regarder un match de championnat, quel qu’il soit. Nos voisins l’ont compris en programmant des affiches à la mi-journée, depuis des années. Là, c’est un essai, le début d’une histoire. Le public français peut-il en pâtir ? C’est à 13h, mais ce n’est pas n’importe quel jour. C’est un match le dimanche. Donc cela donne aussi l’occasion de prévoir un bel avant et un bel après-match pour notre public. Il y aura beaucoup d’animations, une vraie Garden Party.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée