Sondage – Quel est le pire latéral gauche de l’histoire du PSG ?

Durant cette trêve internationale, Canal Supporters a décidé d’élire le pire XI de l’histoire du PSG. Chaque jours, nous vous soumettrons une liste de joueurs, qui nous ont semblé les pires à leur poste au sein du club de la capitale. Après le gardien, et les défenseurs centraux, nous désignons, selon nous, le pire latéral gauche de l’histoire du club. Vous avez 24 heures (vendredi 20h) pour faire votre choix. Le joueur qui aura reçu le plus de voix sera inséré dans le pire onze de l’histoire du PSG dévoilé en fin de semaine. N’hésitez pas à commenter et à vous aussi établir votre pire onze parisien.

Daniel Kenedy (1996-1997, 39 matches)

Arrivé libre au PSG à l’été 1996, Daniel Kenedy semble être une bonne affaire. Titulaire indiscutable à Benfica, le latéral gauche sera un flop monumental au PSG. Son placement approximatif et son manque de vitesse lui auront coûté sa place de titulaire. Sa proportion a rater ses centres lui était également beaucoup reprochée. Après seulement un an, il quitte Paris pour rejoindre Albacete en Espagne.

Jean-Hugues Ateba (2004-2007, 13 matches)

Jean-Hugues Ateba arrive au PSG en juin 2004 en même temps que Sylvain Armand. Ateba, déjà doublure d’Armand à Nantes, n’arrivera jamais à s’imposer à Paris. En trois saisons, le latéral gauche ne participera qu’à 13 matches. Il n’arrivera jamais à déloger Armand et passera la plupart de son temps en équipe réserve. Il n’est jamais entré dans les plans de ses coachs, Vahid Halilhodžic, Laurent Fournier ou encore Guy Lacombe.

Igor Yanovski (1998-2001, 86 matches, 2 buts)

Igor Yanovski est le premier Russe à avoir joué à Paris. Latéral gauche, il ne reste pas dans les annales du club. Auteur de prestations moyennes, il n’arrive jamais à vraiment s’imposer au sein de la défense parisienne. Malgré ses 86 matches, il est taxé d’être un joueur à la technique approximative. Titulaire lors de sa première saison, il perd petit à petit sa place lors de ses deux dernières, passant de 31 matches de Ligue 1, à 23 et 14 les saisons suivantes. Il quitte Paris en 2001 pour rejoindre son pays et le CSKA Moscou.

Siaka Tiéné (2010-2013, 75 matches, 1 but)

Le latéral gauche ivoirien arrive à Paris en août 2010. Titulaire lors de sa première saison, il participe à 42 matches mais ses prestations sont en dents de scie. Elles passent du bon au moyen, en passant même au très moyen sur certains matches. Avec l’arrivée de Maxwell, en janvier 2012, l’Ivoirien devient doublure et cire le banc toute la saison. Lors de sa dernière année parisienne, il ne participe qu’à quatre matches. Il quitte le club à l’été 2013 pour rejoindre Montpellier.

Lucas Digne (2013-2016, 44 matches)

Arrivé du LOSC en juillet 2013, Lucas Digne n’a jamais réussi à s’imposer comme un titulaire indiscutable au PSG. Barré par Maxwell, il ne participe qu’à 15 matches de Ligue 1 pour sa première saison mais ses performances ne lui permettent pas de détrôner le Brésilien. La deuxième saison, il ne joue pas plus, 24 matches toutes compétitions confondues, et réalise des prestations moyennes quand Laurent Blanc fait appel à lui. À l’été 2015, il voit débarquer Layvin Kurzawa. Avec Maxwell, Kurzawa et lui, il y a un latéral gauche de trop. Le club le prête alors à la Roma. L’été suivant, il est définitivement transféré au FC Barcelone, à la surprise générale.

Layvin Kurzawa (2015-…, 76 matches, 11 buts)

Le latéral gauche arrive de Monaco à l’été 2015. Il vient pour concurrencer Maxwell. Mais le Français n’arrive pas à bouger le Brésilien. Durant ses deux premières saisons, il alterne entre banc de touche et onze de départ quand Maxwell doit souffler. Après la retraite de l’ancien Barcelonais, il devient titulaire. Mais ses prestations sont très souvent décriées. Bon offensivement, il a plus de mal dans ses tâches défensives, un comble pour un défenseur. Le point le plus faible de Kurzawa, ses centres. Il n’en réussit pas beaucoup et est très souvent critiqué pour ça.

À propos Guillaume De Freitas

x

Check Also

L1

Tribune CS – Les résultats de la soirée de Ligue 1

Après le match nul de l’AS Monaco face au Nîmes Olympique (1-1) hier soir, et ...