cibois

Cibois : “Quand tu bosses, pourquoi ne pas avoir ta place au PSG ?!” (Le Parisien)

La famille des “titis parisiens” s’agrandit d’année en année. Après Presnel Kimpembe, Adrien Rabiot et Alphonse Areola, c’est désormais Sebastien Cibois qui a intégré le groupe professionnel du PSG depuis janvier 2018. Il raconte sa nouvelle expérience au quotidien Le Parisien.

Son intégration au sein du groupe professionnel

Ça fait 10 ans que je suis au club, j’ai fait tout le cycle et maintenant, ça s’accélère. J’ai eu la chance d’être promu troisième gardien depuis janvier. Au contact de grands joueurs, on ne fait que progresser. Au niveau football, il faut progresser très rapidement, sinon on se fait dépasser par les événements. Au centre de formation, on bosse très dur, mais chez les pros, ça prend une autre dimension.

Sa relation avec les stars du vestiaire

Quand on est jeune, dans le vestiaire, on ne s’affirme pas, on reste dans un coin. Quand les pros viennent nous parler, on leur répond et on est gentil avec eux. Ils sont très sympas et ils font tout pour nous mettre à l’aise, mais c’est à nous de faire notre place. Quand je fais des bonnes choses, Thiago Silva m’encourage, me donne des conseils. Les pros nous disent aussi comment nous améliorer.

Son rôle auprès des deux autres gardiens de but

Je m’entends super bien avec Kevin Trapp et Alphonse Areola. Mon rôle est de les pousser à leur limite, de les aider à progresser de jour en jour, pour qu’au final le meilleur joue le week-end.

Son avenir

On est en train de négocier mon contrat avec le PSG avec mon agent, et j’ai aussi d’autres propositions intéressantes. Poursuivre dans un aussi grand club que le PSG, faire un an en National 2 et peut-être me faire prêter ensuite, ça pourrait être intéressant.

Les jeunes du centre de formation au PSG

 Quand tu bosses et que tu arrives à un bon niveau, pourquoi ne pas avoir ta place au PSG ?!

À propos Jonathan Bensadoun

x

Check Also

UEFA PSG

L’UEFA suspend temporairement son enquête du dossier du PSG

Il semblerait que le bras de fer qui oppose le PSG à l’UEFA soit loin ...