Neymar, la L1, la LDC, son avenir : le passage d’Unai Emery à la Cadena Cope

Invité ce lundi soir de l’émission El Partidazo de Cope, Unai Emery a abordé différents sujets comme la conquête de la Ligue des Champions, Neymar ou encore ses supposés contacts avec la Real Sociedad. Retranscription des passages les plus importants.

D’abord sur l’actualité française et ce succès remporté contre Monaco, le technicien espagnol se dit soulagé d’avoir remis la main sur la L1 : « Je suis bien et tranquille depuis le match d’hier (dimanche). Nous avons conquis ce titre de Ligue 1 et arrive dès mercredi un match important en demi-finale de Coupe de France. Nous sommes concentrés pour obtenir cette nouvelle coupe. La L1 ? Premièrement, nous méritons d’être champions. C’était une année très compétitive où les rivalités ont été maintenues. Cette année, nous avons gagné une revanche sportive contre Monaco. Nous avons réussi à nous imposer telle une bonne équipe dans les matches importants. Hier (dimanche), nous avions l’avantage de jouer à la maison, avec nos supporters, de combattre pour le titre, face à Monaco qui est la deuxième équipe la plus régulière du championnat. Nous avons été compétitifs jusqu’à la dernière minute. » 

Sur cette quête de la plus prestigieuse des compétitions européennes, Unai Emery considère que la gagner requiert un long processus : « Nous devons analyser la Ligue des Champions de manière globale. Cette compétition permet d’arriver au ciel footballistique. Le PSG doit créer une histoire et une forteresse d’abord en France. Le PSG a 7 titres en France, derrière Saint-Etienne qui en a 10, Marseille, Monaco ou Nantes. Petit à petit, nous devons nous posséder une structure forte avec une compréhension des footballeurs. Les footballeurs accumulent de l’expérience en Europe année après année. La Champions League, nous ne pouvons pas l’acheter. Nous devons ajouter des ingrédients petit à petit. Je considère que le PSG a la patience et la constance. Ce sont les moments pas toujours bons qui font avancer le chemin. Comme cette confrontation comme le Real Madrid. Nous avons analyser que les derniers vainqueurs sont souvent les mêmes, le Real Madrid a gagné 3 fois en 4 ans, Barcelone, Bayern, Liverpool, Milan… Tout ça est un processus. Gagner la Ligue des Champions est la conséquence d’avoir une équipe très forte dans ta propre ligue. La C1 est l’objectif principal du PSG, bien sûr, mais avec du travail, de la patience, de la constance. Les choses arrivent jour après jour. »

Questionné sur son changement Meunier-Cavani sans donner sa chance à Di Maria au Bernabeu, il a tenu à se défendre : « Ce sont des décisions tactiques. Tout le monde travaille, tout le monde analyse, et ce n’est pas une question d’être correct ou pas correct. Si nous finissons ce match avec un résultat positif, il n’y a pas de cas. C’est le jeu. La conclusion, c’est que l’équipe avait fait un bon match. » 

emery

Alors qu’on lui prête une relation particulière avec Neymar, il a voulu renforcer le fil le liant au Brésilien : « Je l’ai appelé il y a deux ou trois semaines, juste après la finale de la Coupe de la Ligue. Je lui ai demandé comment il allait, comment se passer ses examens avec le professeur, s’il avait une idée de la date de son retour avec le groupe. Dimanche, je n’ai pas parlé avec lui. Les joueurs ont un tchat entre eux, je ne sais pas qui a parlé dessus, et Neymar possède aussi une communication directe avec le club. J’ai une bonne relation avec lui. C’est la vérité. Il est impliqué dans le football, que ce soit avec le PSG ou la sélection du Brésil. Il est désireux de revenir et il pourrait jouer un match avant la fin de saison. Il est totalement sincère sur son implication dans le projet du PSG. J’ai la sensation que l’union PSG-Neymar va continuer. Il a une idée claire de ce qu’il recherche, collectivement et individuellement. » 

Enfin, sur son avenir alors que son contrat s’achève au 30 juin, l’entraineur ne tire pas de plan sur la comète : « Je continue de travailler avec toute mon implication. Nous avons progressé depuis l’année dernière. La saison a été bonne même s’il nous manque encore la Coupe de France. Le PSG a un projet très solide et incroyable. Avec des attentes très hautes. Je vais discuter avec le président et la direction sportive pour parler du futur. Nous prendrons le meilleur choix pour le club, pour Unai Emery, et nous verrons tous ensemble. (…) La Real Sociedad ? J’ai une très bonne relation avec Roberto Olabe. J’ai passé 10 ans à la Real Sociedad. J’ai toujours dit que 50% de mon coeur est avec ce club. Mais il n’y a pas d’offre. J’ai une conversation avec le PSG parce que mon contrat se termine en juin. Je ne suis pas ouvert à quelconque offre parce que je suis sous contrat. A partir de cela, s’il y a des conversations, je ne pourrais qu’écouter. »  

>> Traduction Canal Supporters ©

À propos Grégoire Anne

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée