REVUE DE PRESSE PSG

Revue de presse PSG : Tuchel, mercato, Weigl, Toprak, Meyer…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce mercredi 25 avril 2018.

Le Parisien propose le portrait de Thomas Tuchel, probable futur entraîneur du PSG. « Un homme énergique et aux convictions affirmées. Neven Subotic, le joueur de Saint-Étienne, a refusé de nous parler de Tuchel parce qu’il n’a que du mal à dire à son sujet. Mats Hummels aurait quitté le Bayern si l’entraîneur avait dû rejoindre l’été prochain la Bavière. Apparemment, Tuchel ne laisse pas que des bons souvenirs à ceux qu’il a entraînés, à Mayence comme à Dortmund. D’autres continuent bien après la fin de leur collaboration d’évoquer son nom avec une immense banane, à l’image d’Henrikh Mkhitaryan, fantastique sous ses ordres au Borussia. […] D’aucuns prédisent déjà un nombre d’étincelles considérable entre un technicien intransigeant et des vedettes qui se la jouent parfois diva. »

Le journal évoque ensuite la personnalité de l’ancien coach de Dortmund. « Tuchel n’aime pas partager le pouvoir, d’où les frictions avec les directeurs sportifs ou les dirigeants qui ont traversé sa route. Il use jusqu’aux membres de son propre staff en collant son nez dans les cuisines, histoire de vérifier l’alimentation servie à son effectif. Tous ceux qui l’ont fréquenté décrivent un « scientifique » du football, fou de vidéo, d’expérimentations sur ou en dehors des terrains, d’analyses des adversaires, des schémas et avide des nouveautés. Une sorte de geek des entraîneurs, incapable de résister à la dernière tendance tactique. Tuchel ne jure que par un homme, qu’il a érigé en référence : Guardiola. […] Adepte du parler vrai, Tuchel devra peut-être se renier en partie à l’instant de découvrir le fonctionnement du PSG. »

Le quotidien francilien fait ensuite un point sur le quotidien de Tuchel ces derniers jours. « Le technicien retrouve une fois par semaine Arno Michels (adjoint), Rainer Schrey (préparateur physique) et Benjamin Weber (analyste vidéo) afin de se plonger dans sa nouvelle aventure, tout en essayant de s’attacher les services d’un coach supplémentaire ayant une expérience de la Ligue 1. C’est dans cette optique qu’il a effectué la semaine passée un court déplacement à Stuttgart où il s’est entretenu avec des entraîneurs de jeunes qui prospectent beaucoup en France et qui suivent chaque journée de Ligue 1. Tuchel songerait aussi à engager des préparateurs physiques américains. Avec son staff technique, il planche sur différents schémas tactiques, notamment un avec une défense à trois, qu’il souhaite imposer à ses futurs joueurs. […] Tuchel intensifie ses cours de français et d’espagnol, langue qu’il parle déjà couramment. Mais il ne veut rien laisser au hasard, convaincre les plus septiques dès ses premières semaines françaises. Tuchel n’a pas l’intention de venir à Paris avant sa présentation officielle, qui devrait avoir lieu quelques jours après la dernière journée de L1, le 19 mai. Il a déjà prévu de donner sa première conférence de presse en français. »

Le quotidien francilien explique que Thomas Tuchel n’a pas encore signé son contrat, et évoque une raison pour cela « c’est illégal, puisque le poste de coach principal est encore, et jusqu’au 30 juin, détenu par Unai Emery ». Mais le coach allemand a un accord oral avec les dirigeants parisiens.

Le Parisien évoque enfin le mercato et les joueurs ciblés par Tuchel. Il a « identifié trois postes, trois points faibles au PSG : latéral gauche, défenseur central et milieu de terrain. Pour le premier, Tuchel cible Philipp Max (Augsbourg). Révélation de la Bundesliga, il coûterait entre 20 et 25M€. Sur les deux dernières saisons, le PSG a vécu avec trois défenseurs centraux dans son effectif. Tuchel aimerait en ajouter un quatrième. Il vise l’international turc Omer Toprak, qu’il a fait signer à Dortmund. Son prix est estimé à une quinzaine de millions d’euros. Enfin, deux noms reviennent pour le milieu de terrain, Julian Weigl (Dortmund) et Max Meyer (Schalke 04). Les deux jeunes (22 ans) peuvent jouer devant la défense ou comme relayeur. Le premier coûterait 30M€ alors que Meyer sera en fin de contrat à Schalke et donc libre. Avec le départ programmé de Motta (fin de contrat), voire ceux de Lassana Diarra ou d’Adrien Rabiot, dont la situation contractuelle (juin 2019) demande éclaircissement, le milieu sera la clé. »

Dans son édition du jour, L’Équipe n’aborde pas l’actualité du Paris Saint-Germain.

À propos Guillaume De Freitas

x

Check Also

PSG 19 AOÛT 2018

Revue de presse PSG : Mbappé, Guingamp, Filipe Luis, notes…

Vu et lu au sujet du PSG en ce dimanche 19 août 2018 dans la presse hexagonale. ...