REVUE DE PRESSE PSG

Revue de presse PSG : Wenger, Draxler, Meunier, Lo Celso, merguez…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce dimanche 22 avril 2018.

« L’enjeux c’est aussi eux », voila ce que titre le quotidien L’Équipe concernant les cas de Julian Draxler, Giovani Lo Celso et Thomas Meunier. Ces trois joueurs ont l’occasion en cette fin de saison « d’affermir ou de relancer le débat » en vu du prochain exercice.
L’international allemand a eu une saison marquée par « son replacement » au poste de milieu relayeur. Le point fort de ce nouveau poste : « Avec le jeu devant lui, il peut pleinement exprimer sa qualité de passe exceptionnelle« , le journal prend comme exemple la très belle victoire face à l’AS Monaco au Parc des Princes (7-1). Mais « son manque de volume et de culture du duel pose problème au très haut niveau« . 
Concernant le cas de Thomas Meunier, le quotidien juge sa saison comme « moins aboutie que la précédente« . La faute évidemment à l’arrivée du brésilien Daniel Alves. Le belge devrait « achever la saison avec 400 minutes de moins que la saison dernière« , de plus l’ancien barcelonais lui a aussi « privé de quasiment tous les matches importants« . « Le mondial peut être un beau tremplin » pour le latéral droit qui reste flou sur son avenir.
Enfin L’Équipe évoque le cas de Giovani Lo Celso. Sa capacité à inscrire des buts fait qu’il a tapé dans l’oeil d’un scout d’un grand club anglais après son doublé face aux monégasques. Mais le quotidien rappelle qu’il est difficile d’imaginer qu’il sera « un cadre de l’équipe » à court-terme, soulignant notamment les difficultés rencontrées « lorsque l’intensité monte«  comme lors du match contre le Real Madrid ou l’Olympique Lyonnais.

Dans un autre article, il règne une ambiance de vacances au Camp des Loges où les merguez cuisaient sur le barbecue hier avant l’entrainement. Unai Emery « décontracté et souriant » n’avait jamais apparu « aussi libéré depuis des mois », de quoi avoir des regrets « sur sa communication trop souvent restrictive » selon le journal.

XI probable du PSG : Areola – Daniel Alves, Marquinhos, Kimpembe, Kurzawa – Thiago Motta, Lo Celso, Draxler – Pastore, Cavani, Mbappé

Le Parisien consacre son édition du jour au futur ex entraineur d’Arsenal Arsène Wenger. Le média énonce les raisons pour lesquelles le strasbourgeois serait « le meilleur choix pour le PSG ».
Tout d’abord son « autorité naturelle » est mise en avant. Le coach français est « un personnage charismatique du football international » qui « connaît parfaitement le secteur et le fonctionnement des grands clubs » et « bénéficie d’une image positive et tout le monde le connaît« .
Le quotidien précise dans un second temps que mettre « un français à un poste clé » serait aussi un plus pour le Paris Saint-Germain. « L’absence de prises de parole d’Henrique » mais aussi « le français souvent peu compréhensible d’Emery n’ont pas permis au public de créer un lien affectif avec le club ». Arsène Wenger pourrait « devenir une sorte de porte-parole du club, avec de la hauteur et une vraie vision stratégique à moyen et long terme.« 
Enfin le dernier point évoqué est le fait que Wenger soit un « profil complet« . Il pourrait « mettre son nez et restructurer » le centre de formation ce secteur « essentiel de la vie d’un club ». Son profil « réunirait à lui seul toutes les conditions pour réussir ».

XI probable du PSG : Areola – Daniel Alves, Marquinhos, Thiago Silva, Kurzawa – Thiago Motta, Lo Celso, Draxler – Pastore, Cavani, Mbappé

À propos Jonathan Bensadoun

x

Check Also

Cavani revient sur le but qui lui a permis de devenir le meilleur buteur de l’histoire du PSG

Le 27 janvier dernier, contre Montpellier (4-0), Edinson Cavani entrait dans l’histoire du PSG en ...