Emery

Emery se charge de doucher les espoirs espagnols pour Neymar

Unai Emery était hier soir sur les ondes espagnoles, présent dans le studio de la Cadena Ser. L’occasion de revenir sur ses deux années parisiennes.
« J’ai eu une très bonne relation avec le président. Nous avons pu travailler avec une grande liberté. Mais quand le Real Madrid nous élimine et que nous tombons une seconde fois en 8e de finale, chacun constate qu’il y a des objectifs que nous n’avons pas atteints. Le 6-1 a été le pire jour. L’heure qui a suivi, elle ne quitte pas mon esprit, je faisais des allers et retours dans le vestiaire. Nous avions dominés le Barça à l’aller, eux le retour. Après il y a au des circonstances : je fais référence à l’arbitrage. »

Le technicien basque a découvert à Paris un vestiaire de stars. Son expérience pourrait servir à Thomas Tuchel, son successeur, dans le même cas. « Peut-être qu’entraîner des joueurs comme Neymar ou Mbappé ce n’est pas le plus facile. Chez chaque personne tu dois aller au cœur et après au professionnel. Ce sont d’abord des relations humaines, ensuite des relations professionnelles. Et les relations humaines sont plus difficiles. Mais je m’y sentais bien, et j’ai accumulé des titres, ce qui est important. »

« Neymar est un joueur qui a fait un pari en venant au PSG. Il y a un facteur économique, mais aussi sportif. La première année c’est celle de l’adaptation. A tous les niveaux. Contre le Real, on avait travaillé beaucoup pour que la différence vienne de Neymar… qui sait ce qu’il se serait passé avec lui. Il est au niveau d’un Cristiano ou d’un Messi. Son avenir ? Il était fatigué de tous ces mensonges. Il l’a encore dit. Le mieux, c’est d’écouter ce qu’il dit. Moi je crois qu’il va rester au PSG parce que je crois que le projet est solide. Je ne sais pas pour combien de temps parce que dans le football les choses peuvent changer. Mais la saison prochaine, oui. » 

Au sujet de l’histoire des penaltys entre Neymar, Edinson Cavani, le technicien explique la donne, l’approche statistique : « D’abord on sort les chiffres de chacun. Ils étaient élevés et comparables, autour de 80%. Nous avions parlé de la possibilité d’un partage. Cavani, qui avait toujours été le buteur, voulait être le premier à tirer les penaltys et que petit à petit ce soit lui qui les donne à Neymar. Après Neymar a commencé à s’impatienter, parce que lui aussi avec les raisons et les capacités de les tirer. Quand j’ai vu qu’il n’y avait pas d’accord sportif, je suis intervenu et j’ai désigné les tireurs. je l’ai expliqué à Edi, je lui ai dit que je voulais que ce soit Neymar. Et à Neymar je lui ai dit qu’il était bien que chacun puisse tirer. Neymar est devenu le numéro 1 et il m’a demandé alors d’ouvrir à Cavani la possibilité de tirer. »

Des propos traduits par Canal Supporters.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters
x

Check Also

Ney

Selon UOL Ronaldo a pour mission de ramener Neymar au Real Madrid

Alors que le Paris Saint-Germain a achevé sa saison depuis plus d’une semaine, les rumeurs ...