L'Equipe

Fair-play financier, Tuchel, mercato, Neymar, institution, OM… les messages forts d’al-Khelaifi

Le président du PSG, Nasser al-Khelaifi, fait passer dans L’Equipe du jour toute une série de messages forts. Outre le bilan de la saison (lire ici), le dirigeant fixe le cap. Voici un condensé de la parole présidentielle thème par thème.

Objectif en Ligue des champions la saison prochaine

Faire notre maximum, mais ça dépendra de beaucoup de facteurs. On espère aller le plus loin possible mais je ne veux pas dire quarts, demi-finales ou finale. On fera le maximum. Une lassitude en tant que patron du PSG ? Non, jamais, j’aime ce que je fais, je ne m’arrêterai pas avant de gagner la Ligue des champions (sourire)

Tuchel

On a besoin de nouveauté. Il est ambitieux comme nous et aime un football spectaculaire et offensif. Il a une forte personnalité et beaucoup de rigueur dans le travail. Il est jeune (44 ans), c’est l’un des meilleurs sinon le meilleur. D’autres grands clubs le voulaient. Il n’a pas entraîné cette saison, c’est un avantage, il arrive la tête reposée. Il est là pour le long terme. Sa philosophie nous plaît. Le jeune frère de l’émir, Joaan,  à l’origine de son recrutement ? (Rires). C’est une blague. Cheikh Joaan est un ami proche, mais il n’intervient jamais sur le club. Pour être très clair, j’ai proposé le nom de Tuchel. J’en ai parlé avec Antero. Au club, il y a un propriétaire, je suis le président, il y a un directeur sportif et un coach. Les choses sont claires.

Neymar au PSG la saison prochaine et dans deux ans ?

C’est sûr. Je me répète 10.000 fois, il va rester. Neymar est fatigué de ces rumeurs sur son avenir. Ce sont les médias espagnols qui le disent. Si vous les croyez, tant pis pour vous. Je ne vais pas répondre à cette question à chaque fois. Il a un contrat de quatre ans.

Mercato

Cavani va-t-il rester ? Oui, il a deux ans de contrat. C’est un grand joueur, un bagarreur, le meilleur buteur de l’histoire du club. Il va rester. […] Rabiot ? Il est comme un fils pour moi. Il est là, je suis sûr qu’il va rester. Il n’a pas l’idée de quitter le club et je serais très choqué qu’il le fasse. Je ne pense pas qu’il ait ça en tête. […] On a Areola, il est notre numéro un. […] Combien de joueurs seront recrutés ? On va en parler avec le coach et on verra aussi qui vendre. […] Dans quelques années, j’aimerais avoir une majorité de Parisiens dans l’effectif professionnel.

Wenger

C’est un ami proche, c’est un grand monsieur. Je ne sais pas ce qu’il va faire, mais il va avoir beaucoup d’offres. Aujourd’hui, le directeur sportif, c’est Antero Henrique et il va rester.

Fair-play financier

Premièrement, on a toujours suivi les règles. C’est vrai que l’UEFA est très dure dans les discussions et parfois même injuste. Pour moi, honnêtement, ce serait surprenant, anormal et scandaleux d’être sanctionné. Les gens savent d’où vient notre argent, nous n’avons pas de dettes, nous avons des garanties. D’autres clubs dans d’autres Championnats étrangers ont des dettes. Si vous allez en Espagne par exemple, il y a beaucoup de clubs endettés. Un cas politique ? Non, je ne suis pas politique, je suis dans le football.  Tebas, le Bayern ? Devant moi, ils ne disent jamais rien… Pourquoi le PSG ne pourrait pas investir ? Nous, on paye nos impôts et nos taxes. On est à l’équilibre. Il faut nous laisser tranquilles. Des sponsors ? Il y en aura des nouveaux. On est en discussions avec Nike, et il y aura bientôt un nouvel accord. Avec Emirates, il y avait une exclusivité pour le maillot qui s’est achevée et on parle avec d’autres candidats désormais.

Institution PSG

Rien ni personne n’est plus grand que le club, que ce soit le coach, les joueurs. Le club est et sera toujours le premier, il est le plus fort. Si quelqu’un ne suit pas cela et n’est pas content, il s’en va. La polémique avec Meunier ? Meunier a fait une erreur, c’est sûr. Quand on est parisien on ne peut supporter Marseille. J’ai parlé avec lui, il ne s’est pas rendu compte. C’est un très bon joueur, il est intelligent. Après, les fans ont été trop durs avec lui. Il aime le club, il est là depuis deux ans et va rester.

L’engouement autour de l’OM

Nous sommes devenus le club le plus populaire en France, c’est une vérité. Personne ne s’attendait à ce que Marseille aille en finale. Avec tout le respect que l’on peut avoir pour l’OM, ce que l’on fait est à un niveau différent.

À propos Redaction

x

Check Also

Réactions après le 1-1 entre le PSG et Lyon

Deux points séparaient et séparent toujours le PSG de l’Olympique Lyonnais en D1 féminine (28 ...