PSG CDF

Revue de presse PSG : Coupe de France, Motta, Cavani, Lo Celso, notes…

Vu et lu au sujet du PSG ce mercredi 9 mai 2018 dans la presse hexagonale.

« L’omnipotence des Parisiens a mis un terme à l’incroyable épopée herbretaise. Battus en finale de la Coupe de France, les Vendéens s’en souviendront à vie, juge Ouest France. Cela ne compensera pas ce 8e de finale de Ligue des champions en queue de poisson, contre le Real Madrid. À défaut de progresser sur la scène européenne, le PSG a confirmé, hier soir, face aux Herbiers, son hégémonie, dans les coupes nationales. Les Parisiens en sont à neuf titres sur dix, et 42 victoires d’affilée, depuis 2014, entre Coupe de France et Coupe de la Ligue. Édifiant, malgré la disproportion des moyens avec leurs rivaux de l’Hexagone, qui s’accélère. »

« La Coupe sans ivresse », titre Le Parisien. « Franchement, on a vu des équipes de Ligue 1 résister beaucoup moins bien au PSG, commente Dominique Séverac. Il n’a pas humilié son adversaire de National. Il n’a pas pu plutôt qu’il n’a pas voulu. […] Il est difficile manifestement de passer d’un état de footballeur en veille dans l’attente de la Coupe du monde à joueur concentré dans la compétition. A la fin, le PSG est resté un train qui arrive à l’heure. L’ensemble est resté bien sage et n’entrera pas dans son Panthéon personnel, ni par le résultat, classique, ni par le jeu, quelconque. »

« Cavani, roi de la fête, a été largement fêté par les supporters, lit-on également dans le journal francilien. Les joueurs du PSG n’ont pas boudé leur plaisir Et qu’importe s’ils ont écarté une équipe de National. Les superstars n’ont pas oublié les semi-pros dans leurs célébrations. Dans les vestiaires, ils leur ont donné leurs équipements. Avant cela, Neymar et Verratti ont demandé un maillot pour se glisser dans la haie d’honneur. Ensuite, Jean-Claude Blanc a fortement suggéré que le capitaine Sébastien Flochon soit convié à lever la Coupe avec Thiago Silva, alors qu’Unai Emery aurait aimé mettre en lumière Thiago Motta au bord de la retraite sportive. […] Fâchés ces dernières semaines par quelques attitudes, les ultras ont communié avec leurs héros. Un avant-goût de la fête annoncée samedi. »

Les notes du Parisien : Trapp 5 / Alves 5 / Marquinhos 6 / Thiago Silva 6 / Berchiche 4 / Lo Celso 6,5 / Thiago Motta 5 / Rabiot 4 / Mbappé 4 / Cavani 5 / Di Maria 4

Les notes de L’Equipe : Trapp 5 / Alves 4 / Marquinhos 6 / Thiago Silva 6 / Berchiche 4 / Lo Celso 7 / Thiago Motta 6 / Rabiot 5 / Mbappé 6 / Cavani 6 / Di Maria 6

« Les Parisiens n’ont pas plié cette finale sur un score fleuve et humiliant comme certains le redoutaient, c’est moins en raison de leur maladresse dans le dernier geste qu’à cause de la qualité des Vendéens. Évidemment, ces derniers ont eu un peu de réussite et reçu l’aide bienvenue des poteaux, constate L’Equipe. Les 18.000 spectateurs vendéens n’ont rien à envier, eux, à certains publics de L1. Ils ont su mettre une ambiance magnifique, ne baissant ni les bras, ni le son. »

« Le fameux Likegate n’en finit plus de s’étirer. Hier soir, lors de la présentation des équipes, Thomas Meunier a été sifflé par le virage parisien, ajoute le quotidien sportif. Giovani Lo Celso se souviendra de cette finale. Sur le terrain, il est le p’tit jeune qui monte et a acquis un véritable statut au même titre que les Draxler ou Pastore, un rang derrière les intouchables. Le paradoxe, c’est qu’on l’a encore peu vu dans son véritable registre. Lo Celso est un créatif. À la manière d’un Pastore, c’est un joueur d’instinct, à l’allure flegmatique, sauf qu’à l’inverse de son aîné il est plus rapide balle au pied sur les phases de transition. Capable à tout moment d’une initiative que personne n’a vu venir et de bousculer l’ordre établi par l’adversaire. À 22 ans, cette trouvaille de Luis Ferrer incarne l’avenir du PSG. »

« Le PSG a donc remporté son quatrième titre de la saison, constate Le Figaro. Et ce grâce à une victoire moins large que prévu. Le quatrième succès d’affilée dans cette compétition pour les Parisiens, série record. Et leur 12e Coupe de France au total, là aussi un record. Histoire de terminer ce « cycle » Emery sur une bonne note, comme l’avait promis Thiago Silva. Le coach espagnol qui aura donc remporté sept titres sur dix possibles à Paris. Place à Thomas Tuchel. »

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters
x

Check Also

Lucas Hernandez : « Rabiot ? C’est quand même l’équipe de France… C’est ton pays ! »

Les soutiens se font rares pour Adrien Rabiot. Alors qu’il a refusé d’être suppléant dans ...