PSG 26 mai 2018

Revue de presse PSG : Rabiot, Tuchel, Mbappé, Final Four…

Vu et lu au sujet du PSG ce samedi 26 mai 2018 dans la presse hexagonale.

« Thomas Tuchel pose déjà sa patte sur le club, entre refonte du centre d’entraînement et premiers entretiens, rapporte Le Parisien. Il a passé l’essentiel de cette semaine au camp des Loges. Il est possible que les joueurs ne reconnaissent pas le lieu. A part le vestiaire et la salle de musculation, tout va changer ou presque. […] Tuchel en a profité pour rencontrer les joueurs encore présents à Paris. Les proches du club témoignent d’un Tuchel aux idées claires, carré, sachant convaincre ses interlocuteurs. Il a vu mardi Areola. Le mercato occupe aussi ses pensées. Aucun des latéraux ne trouve grâce à ses yeux, même s’il a conscience qu’il ne pourra pas recruter quatre joueurs à ces postes. »

« Rabiot va au clash », constate le quotidien francilien suite à sa lettre ouverte (lire ici) « où il s’en prend clairement à Deschamps. […] Rabiot se considère donc comme meilleur qu’au moins l’un des autres milieux de terrain retenus. On peut penser à Nzonzi. […] En plaçant le conflit sur un terrain personnel, Rabiot s’est, sans doute, assuré de ne plus être appelé pour longtemps, même si DD, qui privilégie toujours les intérêts de la sélection, ne ferme jamais la porte totalement (Gignac, Ben Arfa, Payet…). Le PSG, lui, joue les équilibristes suisses (voir ici). […] Tuchel suit forcément le dossier de près. Il y a une semaine, Rabiot était en position de force à un an du terme de son contrat. La donne a brusquement changé, malgré ce soutien prudent. »

« Après le mail, la lettre… écrit L’Équipe. La tension monte d’un cran. Rabiot place le débat autour de la notion d’équité sportive. Pour motiver sa décision, il met aussi en valeur son« travail », avec un argument essentiel dans son esprit : le mérite. […] Avec quel objectif ? Renverser son image détériorée dans l’opinion publique. Au vu des réactions hier, ce n’est pas gagné… Et ce, malgré le soutien du PSG, qui, après avoir hésité, a diffusé un communiqué alambiqué. De quoi montrer au joueur et à sa mère, sa bonne volonté… […] Deschamps a le sentiment qu’à travers cette lettre, Rabiot s’enfonce encore un peu plus. Du coté de Noël Le Graët, la réaction était succincte également. Sollicité, le président de la FFF, qui estime cette « affaire classée ». Malgré cette deuxième lettre, la FFF ne devrait pas sanctionner Rabiot. Malin, Rabiot a d’ailleurs pris le soin d’épargner le patron du foot français dans sa lettre. […] Dans le groupe, les apartés se sont multipliés sur ce sujet. À tel point que plusieurs joueurs ont tenté de joindre Rabiot. Sans guère de succès. »

Il est question dans le journal sportif de la « petite frayeur » pour Mbappé. Un coup à une cheville, sans gravité : « À la suite d’un tacle mal maîtrisé de Umtiti, Mbappé reste au sol. Un coup de bombe, un charriage de Deschamps, Mbappé qui réclame une faute, la frayeur est passée. »

« Pour le PSG Hand, il est temps de régner sur l’Europe, juge Le FigaroDans un Final Four de Ligue des champions marqué par la présence de trois représentants français, le club de la capitale veut décrocher son premier titre continental. Le PSG défiera Nantes en ouverture (15h15). Un classique désormais entre les deux équipes, qui a souvent accouché de matchs serrés, tendus. Comme le 12 avril dernier en championnat, lorsque Paris s’était imposé d’une courte tête (31-29). Mais avec le plus gros budget d’Europe – 17,7M€, soit à peine moins que ses trois adversaires réunis -, le club passé aux mains des Qatariens en 2012 se doit de réussir là où son homologue du football peine à dépasser les quarts de finale, face à une concurrence plus féroce toutefois économiquement. »

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters
x

Check Also

meunier

Meunier : « Si j’ai une réunion avec Tuchel et qu’il me dit que je suis son second couteau, on devra aviser »

Thomas Meunier s’estime chanceux d’être un joueur du PSG, mais il entend s’épanouir en tant ...