Crédit photo : PSG.fr

Débat – Lassana Diarra peut-il être la future sentinelle du PSG ?

Après avoir résilié son contrat d’un accord commun avec l’Olympique de Marseille (où il joua 45 matchs) à l’hiver 2017, Lassana Diarra a rejoint l’Al-Jazira Club où il n’a joué que 5 rencontres. Au terme d’une saison 2015-2016 aboutie à l’OM lui permettant même de retrouver l’Équipe de France et d’être sélectionné à l’Euro 2016 (qu’il ne disputa pas pour cause de forfait), l’ancien joueur du Lokomotiv Moscou a connu un début de saison compliqué en 2016-2017. Rattrapé par une amende de 10,5 millions d’euros à payer à son ancien club, Diarra avait vécu un été mouvementé ; ses envies de départ ne s’étaient pas concrétisées.

Arrivé au PSG lors du mercato d’hiver 2018, « Lass » était censé pallier la blessure de Thiago Motta et occuper le fameux poste de sentinelle du club de la capitale. Cependant, Diarra n’a joué que 15 rencontres sous le maillot Rouge et Bleu.

À 33 ans, l’ancien joueur du Real Madrid, où il évolua de 2009 à 2012, peut-il s’affirmer au Paris-Saint-Germain pour la nouvelle saison à venir ? En effet, Thiago Motta a pris sa retraite à la fin de la saison 2017-2018 (et entrainera désormais l’équipe des U19 du PSG) ; Diarra pourrait profiter de cela pour prendre plus d’ampleur au sein de l’équipe. Reste à voir si Thomas Tuchel, nouvel entraineur du Paris-Saint-Germain, compte s’appuyer sur une sentinelle. Souvent remis en cause pour son manque de rythme notamment dû à une inactivité dans son ancien club (Al-Jazira Club), Diarra pourra à partir du 4 juillet (date de reprise de l’entrainement) se préparer dans de meilleures conditions et être vraisemblablement apte physiquement pour le début de la saison où le club va devoir pallier les nombreuses absences au sein du groupe à cause du Mondial en Russie.

Avec 34 sélections en Équipe de France, Lass Diarra a accumulé de l’expérience au plus haut niveau, reste désormais à voir le rôle que ce dernier sera amené à jouer ou pas sous le PSG version Tuchel.

Tuchel va-t-il tout révolutionner ? Le dispositif ? Les joueurs ? L’histoire nous le dira ; mais on ne peut pas passer à côté d’un constat : le poste de sentinelle a été primordial au Paris-Saint-Germain ces dernières saisons. C’est le poste de l’ombre, celui qui fait les passes, se place devant la défense. Avec 231 matchs sous le maillot Rouge et Bleu, Thiago Motta, arrivé à l’hiver 2012, a démontré l’importance de ce poste ; tous les grands clubs s’appuient sur un grand milieu de terrain et une grande sentinelle.

Pourquoi le Real Madrid ne gagnait plus à partir de 2003 malgré une équipe de « galactiques » ? La raison se nomme Claude Makelele. Arrivé dans la capitale espagnole en 2000, l’ancien joueur du PSG était un élément essentiel dans le jeu du Real. Le Real avec Makelele, qui joua chez les Merengues de 2000 à 2003, c’est deux championnats d’Espagne (en 2001 et 2003) et une Ligue des Champions en 2002 et ensuite ? Plus rien, plus rien jusqu’en 2007. Les exemples sont nombreux,  N’Golo Kanté à Leicester puis Chelsea en est la preuve.

La question est désormais de savoir si Lassana Diarra peut être cet homme si essentiel dans une équipe ou si des joueurs tels que Verratti ou Rabiot peuvent prendre une dimension nouvelle au sein de l’équipe, du jeu.

Le constat est sans appel, il y a un PSG avec et sans Motta. Même si le désormais ancien joueur du PSG a souvent été critiqué pour sa lenteur, il était essentiel à son jeu. Ce n’est pas anodin si Antero Henrique a dit de Motta : « Pour moi Motta est le meilleur joueur du monde à son poste. Il correspond parfaitement au profil de jeu du PSG, basé sur la possession de balle ». Depuis l’arrivée de Laurent Blanc en 2013, le PSG a une identité de jeu bien marquée, basée sur la possession.

Plusieurs questions peuvent se poser. Lassana Diarra peut-il devenir cet homme ? Tuchel va-t-il réussir à modifier l’identité de jeu du club de la capitale et se passer de sentinelle ? Le PSG va-t-il recruter, doit-il se renforcer pour cette mission ? A vos claviers.

À propos Tristan Tellier

x

Check Also

Tribune CS – Marseille en supériorité numérique perd face à Francfort, Rennes arrache sa victoire grâce à Ben Arfa, à suivre Slavia Prague – Bordeaux

Le jeudi, c’est soir d’Europa League et trois clubs français sont en lice. Finaliste de ...