Mbappé : “J’ai l’habitude avec le PSG et l’équipe de France des tempêtes médiatique !”

À trois jours du premier match des Bleus face à l’Australie (samedi 16 juin à midi), le Parisien Kylian Mbappé était présent en conférence de presse en direct du Musée New Jerusalem d’Istra (camp de base de l’équipe de France). L’international français a rassuré l’auditorium sur son état de santé mais a aussi exposé ses ambitions pour ce Mondial.

Son état physique ?
Je suis à 100%, Adil Rami a tapé la cheville gauche pas la droite 

Son bilan en équipe de France?
Il est positif. J’ai beaucoup appris et j’ai pris de l’importance au fur et à mesure des matches. Aujourd’hui je participe à ma première grosse compétition et je me sens prêt comme toute l’équipe ! 

Le jeunesse de l’équipe de France ?
Ce n’est pas un problème. Il y a de l’insouciance et de la fraicheur dans cette équipe.

Une différence d’exigence à l’entrainement entre le PSG et l’équipe de France ? Non non… Elle est la même quelque soit le club ou la sélection. On se donne toujours à fond !

Le trio offensif Dembele – Griezmann – Mbappé ?
On s’apprécie tous et on est polyvalents. Il y a du mouvement, de la rapidité et de l’intelligence entre nous, c’est agréable de jouer ensemble. Ce qu’il faut améliorer ? Notre efficacité devant le but, en Coupe du Monde on n’aura pas 150 occasions, et le repli défensif. 

Une opposition PSG -OM après son coup reçu par Rami ?
Il y en a aucune. Je voulais rapidement désamorcer ce fait, parce que ça prenait des proportions folles sur les réseaux sociaux. Mais j’ai l’habitude avec le PSG et l’équipe de France des tempêtes médiatiques. Ça fait partie de notre quotidien. Je reprendrais des coups à l’entrainement, c’est sûr !

Le numéro 10, un numéro spécial ?
Je souhaitais l’avoir ! Personne a l’horizon ne le voulait, donc je l’ai pris. Ça ne changera pas ma manière de jouer. Je sais que c’est un numéro important pour les français mais ça ne changera pas ma manière de jouer. 

Une différence entre le PSG et l’équipe de France ?
Non, je suis dans le même registre avec le même rôle. Le pays est un cran au-dessus, je l’ai toujours répété, même si le PSG c’est très haut. Je dois être décisif avec les Bleus comme avec le PSG. 

La décision de l’UEFA concernant le fair-play financier :
On est toujours prêts à accueillir de nouveaux joueurs au PSG. On suivait la situation de très près, les dirigeants nous ont toujours dit que ça allait bien se passer.

Qu’est ce qu’une coupe du monde réussie ?
LA VICTOIRE ! D’un point de vue individuel et collectif… je ne retiens que la victoire !

Son rôle sur le terrain ?
Didier Deschamps nous demande d’être mobile, d’être proche de nos coéquipiers pour pouvoir combiner. Il n’y a pas beaucoup d’équipes avec des attaquants aussi forts que les nôtres, donc on peut s’adapter à n’importe quel système. 

L’amour du public pour l’EDF ?
On sent que les supporters sont derrières nous avec des stades pleins. Ça nous donne envie de tout donner ! 

Le rôle d’Antoine Griezmann ?
C’est le patron de l’équipe de France. Il le prouve depuis l’euro. Finir meilleur buteur de la compétition à domicile, il n’y a que les très grands joueurs qui peuvent faire ça. 

À propos Jonathan Bensadoun

x

Check Also

Tribune CS – Marseille en supériorité numérique perd face à Francfort, Rennes arrache sa victoire grâce à Ben Arfa, à suivre Slavia Prague – Bordeaux

Le jeudi, c’est soir d’Europa League et trois clubs français sont en lice. Finaliste de ...