parisiennes

Nasser al-Khelaifi “fier”, Bernard Mendy prêt à continuer, Laure Boulleau émue

En marquant le seul but de la finale de la Coupe de France 2018, à la 17e minute du match, Marie-Antoinette Katoto a écrit son nom dans l’histoire de la section féminine. En effet, le PSG a remporté son premier trophée de l’ère professionnelle, de l’ère QSI. Ce triomphe (mérité) a été salué officiellement par le président al-Khelaifi :

Je ressens un très fort sentiment de fierté à l’heure où notre équipe féminine remporte son premier titre depuis notre arrivée au Club. Ce sont de longs efforts qui trouvent aujourd’hui leur récompense. Les filles ont livré un match énorme de courage contre Lyon, qui est comme chacun sait la meilleure équipe d’Europe ces dernières années. Ce titre nous montre que nous sommes sur un bon chemin pour rivaliser avec toutes les équipes sur les plans nationaux et européens. C’est notre ambition, nous le réaffirmons ce soir plus que jamais. 
Après le match, j’ai eu le plaisir de féliciter Bernard Mendy, qui a apporté à cette équipe toute sa connaissance du football et son amour du Paris Saint-Germain. Bravo aux responsables de la section féminine, au staff et à nos joueuses qui, dans des conditions climatiques très difficiles, ont été héroïques ce soir à Strasbourg pour le plus grand plaisir de nos fans ! Enfin, en ce jour historique pour notre équipe féminine, je salue le départ de Laure Boulleau, une joueuse admirable qui aura fait honneur pendant de longues années aux couleurs du Paris Saint-Germain et du football féminin français.

Bernard Mendy aura donc battu Raynald Pedros pour sa première à la tête de l’équipe, en remplacement de Patrice Lair. Un match rocambolesque qui aura repris après 75 minutes d’interruption et de refus des Lyonnais de jouer… “On a gagné ! C’était pourtant mal parti avec le train raté. Puis l’interruption, le temps, les orages, Lyon qui ne voulait pas revenir sur la pelouse… Tout ce qu’on a vécu a renforcé les liens. On était prêts, physiquement, mentalement. Et on est restées dans notre match. Je suis très fier des filles, même si je l’étais déjà avant, a commenté Coach Mendy – propos rapporté par leparisien.fr – après la finale. Si j’ai envie de continuer ? Qui n’a pas envie d’entraîner le PSG ? J’ai été joueur ici, j’ai tout donné pour ce club. Et tout donner pour son équipe féminine aujourd’hui, c’est exceptionnel.”

Émue aux larmes, Laure Boulleau (13 ans au PSG) aura donc raccroché avec un titre. “Elles m’offrent ce cadeau pour terminer et franchement c’est le plus beau truc qu’elles pouvaient faire, a clamé l’icone de la section. Mon avenir ? J’ai des discussions avec le club pour une éventuelle collaboration, j’ai d’autres projets aussi dans d’autres domaines. Je ne peux pas encore tout vous dire…”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters
x

Check Also

Handball – Le PSG s’impose face au HBC Nantes (34-30) en quarts de finale de Coupe de la Ligue

Pour son dernier match en 2018 au Stade Pierre de Coubertin, le PSG Handball affrontait ...