Pichot

Pichot : “Les causeries d’Halilhodzic étaient quasiment retranscrites mot pour mot dans la presse”

Dans un long entretien accordé à footdavant.fr, l’ancien latéral Stéphane Pichot se remémore sa carrière. Donc son passage dans le tumultueux PSG de 2004 à 2006…

“A l’époque, Francis Graille et Vahid Halilhodzic étaient président et entraîneur du club. Deux hommes que j’avais côtoyés à Lille. Ils connaissaient mon été d’esprit et mes qualités. Je suis arrivé au PSG en tant que doublure de Bernard Mendy, se souvient le défenseur. Je savais que j’allais avoir du temps de jeu. Je ne l’ai pas regretté même si je n’ai pas vécu les meilleures années du PSG. Avec Vahid ? Très bien. Il m’a expliqué dans quel club j’étais tombé car lui entraînait le PSG depuis un an. Il m’a donné quelques conseils aussi. Il m’a encouragé à faire mon trou au PSG.  J’ai été récompensé de mon travail car lors de mes deux saisons au PSG, j’ai joué 45 matchs dont 5 en Ligue des Champions. Centreur sur le but mythique de Coridon ?  Un de mes meilleurs souvenirs avec le PSG. Je suis fier d’avoir été à l’origine de ce bijou.”

“C’était pesant car en plus les résultats n’étaient pas bons, poursuit Stéphane Pichot. L’ambiance dans le vestiaire était moyenne. Il y avait quelques clans. Quant à l’affaire de la taupe, les causeries d’Halilhodzic étaient quasiment retranscrites mot pour mot dans la presse. Donc forcément quelqu’un divulguait ce qui se passait dans le vestiaire. Mais je pense que cette affaire a été amplifiée.”

En 2006, le latéral prenait la direction de Sochaux après ne pas avoir été retenu pour la finale de la Coupe de France PSG-OM. “Je l’ai très mal vécu. Cela m’a aussi encouragé à quitter Paris. Je l’ai appris pendant la causerie, c’était difficile. Je suis très fier de l’avoir gagnée la saison d’après avec Sochaux. C’était une belle revanche pour moi.”

C’est d’ailleurs sous le maillot sochalien que Stéphane Pichot a vécu un match historique pour le PSG… celui du maintien en 2008 ! “Sur l’ensemble du match, Sochaux méritait de gagner. Les joueurs du PSG étaient tétanisés. Cela a été compliqué pour les deux équipes car ce match a été très médiatisé. C’est normal car le PSG jouait sa tête en L1. Même en cas de défaite à Sochaux, le PSG se serait maintenu quand même car Lens, qui luttait aussi pour son maintien, n’a pas gagné ce soir-là.”

À propos Redaction

x

Check Also

CS

COMMUNAUTÉ CS – Forum de discussion de nuit

Canal Supporters vous re-propose un espace de discussion nocturne. Ici, plus de hors sujet (HS) ou que cela… ...