PSG

Revue de presse PSG : dégraissage, Mbappé, Areola, Blanc…

Vu et lu au sujet du PSG ce mercredi 6 juin 2018 dans la presse hexagonale.

« Seuls Mbappé, Cavani et Neymar sont intransférables »… Selon Le Parisien« la tension monte au siège du PSG » avant la révélation vendredi des sanctions de l’UEFA liées au fair-play financier. « Les dirigeants parisiens n’excluent plus aujourd’hui de vendre des joueurs emblématiques », écrivent Ronan Folgoas et Laurent PerrinComme Marco Verratti ou Adrien Rabiot si l’offre est considérable. « Pas question de brader qui que ce soit, mais, si une offre intéressante se présente, Paris n’hésitera pas. Les médias anglais indiquent que Manchester United serait prêt à débourser 115M€ pour Verratti ! A ce prix-là, Paris pourrait évidemment le laisser s’envoler ». Sans parler de Javier Pastore, Angel Di Maria et Gonçalo Guedes. D’autant plus qu’Antero Henrique « espère rapidement alléger la masse salariale »« Fidèle à sa réputation », le directeur sportif du PSG répète à ses interlocuteurs que « tout est possible »

« Mbappé est le chouchou des médias, constate le quotidien francilien au sujet des Bleus. Il apparaît dans plus de 17.000 articles français, d’après l’enquête réalisée par Press’edd. Il devance Thauvin et Griezmann. Le capitaine Lloris et Kanté, titulaires indiscutables des Bleus, n’apparaissent qu’aux 20e et 21e rangs, devançant seulement les néophytes Pavard et Nzonzi. »

« Pisté par Chelsea, Laurent Blanc, sans poste depuis deux ans et son éviction du PSG, n’a jamais été aussi près de rejoindre un club digne de ses ambitions, avance L’Equipe. Blanc a rencontré pour la première fois, le 19 avril à Paris, Marina Granovskaia, la directrice générale des Blues. Une nouvelle rencontre aurait eu lieu ces derniers jours. Blanc qui a réfléchi à la composition d’un nouveau staff attend désormais un autre signe. Mais il n’est évidemment pas le seul candidat. Maurizio Sarri est un autre prétendant sérieux. La piste menant Luis Enrique est toujours explorée ». Le journal sportif évoque le problème de réputation de Laurent Blanc : « Celle d’un technicien qui ne serait pas un bourreau de travail. « C’est ce qui ressort des discussions que l’on a avec des clubs comme l’Inter ou la Roma, avance un agent. Les dirigeants se renseignent auprès des joueurs que Laurent Blanc a dirigés. Le monde du foot est petit. Tout se sait. »

Le quotidien sportif passe également sur le grill les trois portiers des Bleus, dont Alphonse Areola qui « n’a pas impressionné. Le statut de n°1 au PSG a d’abord semblé le libérer. Quand le niveau s’est élevé, notamment face au Real Madrid, il n’a pas été le plus ridicule. Mais, pour autant, sa saison n’a pas fait une forte impression. Et ce n’est peut-être pas pour rien que les dirigeants parisiens cherchent à recruter à ce poste. »

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters
x

Check Also

Tite : « Il ne faut pas s’inquiéter pour Neymar »

Demain, le Brésil affrontera le Costa Rica pour son deuxième match dans le groupe E. ...