Taffarel

BlogCS – Pourquoi cela ne s’est pas fait entre le PSG et Taffarel ?

Chaque jour de la semaine à midi, d’ici la fin août, Loïc vous propose de vous replonger dans l’Histoire du PSG (lire ici). Aujourd’hui avec Cláudio Taffarel qui avait failli signer au PSG.

Qui est-il ?

taffarelUn des bons gardiens de la fin du XXè siècle. Pas un des plus grands mais un des bons. Après des débuts au Brésil, dans le pays du beau football et de la samba au FC Tupi puis au SC International, il débarque dans un football nettement moins flamboyant dans le club de Parme au pays du catenaccio. Pendant trois ans, il remporte une Coupe d’Europe, la C2 sans toutefois disputer la finale. Après un rapide exil au Regiana FC, il n’est pas retenu et se maintient en forme au sein d’une équipe de paroisse en tant que libéro. Il changera encore trois fois de clubs entre l’Atletico Mineiro, Galatasaray puis un retour à Parme. Il remporte une Coupe de l’UEFA à Galatasaray et une Coupe d’Italie à Parme. Un palmarès de club relativement plus maigre que la plupart des joueurs de ce onze type mais Taffarel, un peu comme Guillermo Ochoa aujourd’hui, était un gardien de sélection. Champion du Monde 1994 avec la Selecao, il est déterminant en finale aux tirs aux buts contre l’Italie. Il a également remporté deux Copa America, atteint la finale en 98 au Stade de France pour un total de 101 matchs comme titulaire… Ça vous pose un homme malgré tout. Depuis sa retraite, il a créé une agence d’agents et a exercé en tant qu’entraineur des gardiens à Galatasaray puis en Seleçao.

Le contexte

1998 ! Et oui, cette anecdote date de 1998, année sacrée dans la tête des français. Pourquoi ? Parce que c’est l’année de naissance de Kylian Mbappé ! Au-delà de la pub Nike, l’année 1998, c’est la Coupe du Monde en France mais l’histoire se déroule avant cette dernière. Avant la hype mondiale sur Taffarel donc. Le PSG pour sa part vient de finir une saison…comment dire…parisienne. Pas terrible en championnat, géniale en Coupes. Vainqueur des deux coupes nationales pour la deuxième fois après 1995, le Paris Saint-Germain a terminé 8e du championnat. Au-delà de ça, il connait cette intersaison ci un changement de patron : Charles Biétry, directeur des sports de Canal Plusremplace Michel Denisot. Et surtout le fin de saison est marquée par les adieux du « Captain » Rai au Parc, lors d’un match anodin contre Monaco, adieu capitaine, ou tu es nous sommes là, tu ne seras jamais seul, car nous deux c’est pour la vie… toi qui lis ces lignes, tu as forcément lu avec l’air dans la tête, n’est-ce pas ?

Pourquoi cela ne s’est pas fait ?

Lama… Lama, voilà pourquoi ça ne s’est pas fait. Et ça aurait pu se faire grâce à Franck Henouda. Un nom qui ne vous dit probablement rien mais pourtant connu et reconnu au Brésil. Ce dessinateur industriel de formation au parcours chaotique rencontre le milieu du football lors d’un emploi au Club Med’ qui l’envoie un peu partout sur la planète. A son retour en France, il est embauché au Club des Pyramides et côtoie régulièrement Luis Fernandez, alors à l’AS Cannes et à qui il a, entre autres, également proposé Ronaldo (O Fenomeno). Au-delà de cet échec initial, il explique que Taffarel « devait signer au PSG à l’époque. Mais finalement, Bernard Lama est revenu d’Angleterre et a pris la place de titulaire. Qu’importe, le brésilien signe à Galatasaray, la carrière de Henouda en tant qu’agent débute et la colonie brésilienne à Galatasaray ne cessera dès lors de s’agrandir. Pour Paris, c’est donc Lama qui reviendra en ange gardien auréolé d’un titre de champion du monde.

Loïc 

> A relire : Pourquoi cela ne s’est pas fait entre le PSG et Trezeguet ?

À propos Blogueur Parisien

x

Check Also

BlogCS – PSG / Strasbourg (2000)

Chaque jour d’août, Loïc vous propose de vous replonger dans l’Histoire du PSG. Cette semaine, ...