Meunier

La popularité de Neymar en baisse au Brésil

Neymar a été très critiqué durant la Coupe du monde à cause de ses “simulations” après chaque contact reçu lors des matches de la sélection brésilienne. D’après une étude de l’agence d’études statistiques Kantar Sports, Neymar a été cité 30 millions de fois par jour sur les réseaux sociaux après le Mondial (300 000 avant la compétition) et 68 % des publications à propos du numéro 10 parisien étaient négatives.

Le sondage s’est appuyé sur les publications Facebook, Twitter, Instagram et YouTube entre le 1er juin (deux semaines avant le Mondial) et le 18 juillet (trois jours après la finale) avec les mots-clés liés à Neymar. En détail, 28% des publications évoquant Neymar étaient négatives avant le premier match du Brésil face à la Suisse à la Coupe du monde.  À l’issue de cette rencontre les publications négatives ont doublé pour passer à 61% avant de finir à 68% à l’issue de l’élimination du Brésil par la Belgique en quart.

José Colagrossi, directeur d’exploitation de Kantar Sports et de l’Ibope Repucom à l’origine de l’étude a décortiqué les posts négatifs à l’encontre du Brésilien, dans des propos relayés par RMC. “90% des publications négatives étaient des détournements, des moqueries sur les chutes et les roulades de Neymar, et 10% étaient des critiques directes sur son comportement sur et en dehors du terrain.

L’étude explique enfin que les publications négatives à l’encontre de l’ancien Barcelonais viennent en grande majorité du Brésil devant les Etats-Unis, le Mexique et la France. José Colagrossi explique que ces mauvais chiffres sont également dû à la communication post-Mondial du joueur de 26 ans. “L’une des erreurs commises est que juste après l’élimination du Brésil, Neymar a disparu. Il ne s’est pas présenté à la conférence de presse des joueurs d’après-match. C’est très dommageable parce que ça peut être vu par les fans comme de l’indifférence et de l’arrogance. […] Et ces derniers jours, il a participé à un tournoi de poker, il est arrivé 6e et l’un de ses amis a fait une déclaration très malheureuse en affirmant que si le Brésil avait terminé à la 8e place du Mondial, Neymar avait fini lui à la 6e place du tournoi de poker. Tu ne peux pas dire ça, c’est une insulte aux supporters.”

 

À propos Guillaume De Freitas