Les Féminines du PSG battues par North Carolina Courage (1-2) lors de la WICC

Les Féminines du Paris Saint-Germain affrontaient cette nuit North Carolina Courage dans le cadre de la demi-finale de la Women’s International Champions Cup. Ne disposant pas de tous ses éléments, Olivier Echaoufni a dû mettre en place une équipe remaniée avec notamment les titularisations de Perle Morroni et de Jordyn Huitema. Dès l’entame de match, les américaines mettent en danger les parisiennes et se procurent de multiples occasions. En ce sens, leurs efforts finissent par se concrétiser avec cette ouverture du score signée Jessica McDonald à la 19ème minute (1-0). Quant au club de la capitale, il se réveille au fil de la rencontre et domine les quinze dernières minutes de la première période. Ainsi le PSG revient au score suite à un centre de Morroni contré par la défenseure centrale de North Carolina Courage, Kaleigh Kurtz (1-1, 40e). Les deux équipes rentrent donc aux vestiaires sur un score de parité (1-1).

En seconde période, les parisiennes continuent d’aller de l’avant mais pêchent dans le dernier geste. Quant aux américaines, elles parviennent à se créer des situations devant le but mais tombent à chaque fois sur une grande Katarzyna Kiedrzynek, auteure de plusieurs parades. Faute d’avoir su prendre les devants au score, le PSG se fait contrer en fin de match et encaisse un second but de la part de Darian Jenkins (1-2, 84e). Ne trouvant pas les ressources mentales nécessaires afin de revenir à hauteur de North Carolina Courage, les Féminines du Paris Saint-Germain s’inclinent sur le score de 2 buts à 1.

Les parisiennes affronteront ce dimanche le Manchester City FC dans le cadre de la petite finale de la Women’s International Champions Cup.

LES COMPOSITIONS :

North Carolina Courage : Rowland – O’Reilly (Teegarden, 74e), Kurtz, Erceg (c), Hinkle – Hamilton, O’Sullivan, Roccaro (Kawamura, 61e), Speck (R. Williams, 61e, Reid, 82e) – McDonald (Jenkins, 74e), L. Williams

Paris Saint-Germain : Kiedrzynek – Dudek (Aouina, 46e), Lawrence, Paredes (c) (Lahmari, 66e), Périsset – Diallo, Geyoro, Diani (Vanmechelen, 66e), Morroni – Hegerberg, Huitema (Pekel, 86e)

À propos Matthieu Hanisch

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée