PSG 6 juin 2018

Revue de presse PSG : Buffon, Mbappé, Silva, Meunier…

Vu et lu au sujet du PSG ce vendredi 6 juillet 2018 dans la presse hexagonale.

“Sauf imprévu au moment de la visite médicale, Gianluigi Buffon sera parisien dans les prochaines heures, constate Le Parisien. Son arrivée est attendue aujourd’hui, il passera ses examens médicaux à l’Hôpital américain de Neuilly avant de parapher son contrat. Buffon s’acquittera dans le week-end de certaines obligations pour les services communication et marketing du club et sera présenté à la presse lundi au Parc des Princes. […] Cela promet un sérieux remue-ménage cet été chez les gardiens. Areola n’a pas l’intention de se contenter d’un rôle de doublure. Quant à Trapp, lui aussi peut se poser des questions.”

Ce vendredi, un autre homme est attendu, mais sur le terrain, Kylian Mbappé avec la France contre l’Uruguay que le quotidien francilien nomme “Bip Bip Kylian !. Appelez-le 37 ! Ou plutôt 32 désormais ! L’attaquant du PSG, auteur d’un doublé, doit son sobriquet à la vitesse maximale à laquelle il avait été chronométré en cours de match même si, hier, les statistiques de la Fifa ont ramené le chiffre à 32,40 km/h contre 37 initialement. Le penalty qu’il a obtenu contre l’Argentine a fait le tour du monde.”

Il est question d’un autre “match cinq étoiles”, Brésil-Belgique. Avec “Thiago Silva, le boss. Il figure parmi les deux ou trois meilleurs stoppeurs du Mondial. Silva va devoir museler le puissant Lukaku, et se montrer capable de stopper Hazard quand il va repiquer dans l’axe. Le tout sans jouer trop bas, pour permettre au jeu brésilien de se développer rapidement sur les transitions offensives.” Avec “Neymar, l’astre auriverde. Ses accélérations permettent de changer le rythme du jeu de la Seleção. Et de provoquer des brèches dans les défenses adverses. Mais il s’agira de son 5e match. En sera-t-il capable ?”. Enfin, il y aura un autre joueur du PSG : “Meunier, le piston.”

Gigi Buffon “va passer sa visite médicale ce matin et signer dans la foulée son contrat de deux ans (une année, plus une autre en option). Avant d’être présenté officiellement lundi, écrit L’Equipe. La programmation des quarts de finale de la Coupe du monde aujourd’hui allait éclipser l’arrivée de Buffon. Et ça, les dirigeants parisiens, très soucieux de leur communication et de l’image du club, n’en voulaient surtout pas. […] Son arrivée à Paris, où il pourrait débarquer accompagné d’un ostéopathe, constitue donc l’un des premiers gros coups, si ce n’est le plus gros, de ce mercato estival, en France bien sûr, mais aussi en Europe. Avec lui, Tuchel va bénéficier d’un élément très expérimenté, au même titre que Daniel Alves, pour guider l’équipe vers les sommets, européens principalement. Enfin pas tout de suite. Il manquera les trois premiers matches de Ligue des champions du PSG, en raison de son expulsion contre le Real. Le PSG va aussi compter cinq gardiens pros sous contrat (Buffon, Areola, Trapp, Descamps et Cibois) dans les prochains jours. C’est deux de trop. Rémy Descamps, prêté ces six derniers mois à Tours, devrait repartir. Quid de Kevin Trapp ou d’Alphonse Areola ? Initialement, les décideurs parisiens préféraient voir filer l’Allemand. Aujourd’hui, la donne semble moins tranchée et ce même si Areola n’a pas encore demandé officiellement à partir. Trapp a lui récemment laissé entendre qu’il aimerait bien rester, finalement. Attirer Buffon est une très belle prise, mais ce ne sera pas sans conséquence.

On peut également lire dans le quotidien sportif qu’ “avant ce quart de finale, on a pu s’interroger sur la possibilité pour Mbappé de faire des différences face à une défense uruguayenne compacte, alors qu’il s’illustre plus facilement par son profil de dévoreur d’espaces. C’est oublier sa capacité à faire également des différences dans les petits périmètres. Par ses déplacements, ses appels et la vivacité de ses changements de rythme, Mbappé possède des arguments pour perturber, dans son jeu sans ballon, une défense regroupée. Ce qui peut libérer des espaces pour ses équipiers. Il est difficile d’imaginer l’Uruguay ne laisser aucun espace du début à la fin de la rencontre. Notamment à la suite des coups de pied arrêtés offensifs. Pour ressortir ensuite rapidement le ballon et chercher la vitesse de Mbappé.”

“Kylian Mbappé a chipé les clés de l’équipe de France, juge LibérationGriezmann lui fait de la place, ce qui ne veut pas dire qu’il lui laisse la sienne. Alors : Mbappé ou Griezmann ? Aucune importance, au fond. Ils sont dans leur monde, et nous dans le nôtre.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters
x

Check Also

Ferland Mendy : “Kimpembe ? Je suis très content de le retrouver chez les Bleus”

Ferland Mendy a débuté sa préformation au PSG mais une blessure à la hanche, l’écarte ...