Revue de presse PSG : Mbappé, Rabiot, Ben Arfa et les Bleus…

Vu et lu au sujet du PSG ce mardi 17 juillet 2018 dans la presse hexagonale.

“MBappé le parcours dʼun roi”, peut-on lire dans L’Equipe. Soixante après la Coupe du monde 1958, il a réalisé en Russie un parcours marquant à un âge précoce qui rappelle celui de Pelé. Avant, Mbappé essayait de se rapprocher de Neymar. Aujourd’hui, il parle avec Pelé. […] Ce qui fascine chez lui, à l’approche de sa première Coupe du monde, c’est sa manière d’être indifférent au vertige : rien ne le surprend, rien ne le déstabilise, tout est normal, tel qu’il l’a toujours imaginé. […] Dans cette équipe de France, Mbappé est le joueur qui défend le moins, celui qui est à côté du bloc. Il est l’accélérateur, qu’il prenne les espaces pour lui ou les ouvre pour les autres. Sa finale ne lui offre pas le Ballon d’Or sur un plateau, mais elle ne l’écarte pas : aux yeux du monde qui l’a découvert depuis cinq semaines, elle valide le phénomène, avec ce quatrième but qui annonce qu’il a été à la hauteur du moment. Griezmann donne plus, les images de Pogba vont s’imprimer sur de nombreux journaux du monde, mais Mbappé existe, vraiment. On le retrouve sur l’action du premier but, avant le coup franc. Il est encore là sur le troisième. Il inscrit lui-même le quatrième, donc, avant d’offrir encore une grosse occasion à Pogba (90e+3). Pour une finale qu’il n’a pas complètement réussie, c’est beaucoup, déjà. Mais pour l’instant, il a encore raison : le Roi reste le Roi.”

“Le futur d’Adrien Rabiot devrait se décanter dans les prochains jours, estime France Football. L’ex-réserviste des Bleus au Mondial 2018 a déjà discuté avec Antero Henrique de son avenir, mais tout devrait se débloquer avec le retour de Nasser al-Khelaïfi de Russie. Dans le sens d’un départ…”

L’ancien joueur du PSG Hatem Ben Arfa y va de sa tribune. L’attaquant conseille à Didier Deschamps de quitter la sélection. Un peu comme le PSG lui avait conseillé l’été dernier de partir pour avoir du temps de jeu et pratiquer son football ailleurs… “Je sais que je vais choquer mais je m’en fiche et j’assume, commente HBA dans l’hebdomadaire. Pour moi, ce serait dangereux de se cacher derrière cette deuxième étoile pour faire du jeu des Bleus une référence mondiale. On ne va pas se le cacher : le style et l’identité ultra-réalistes des Français sont assez moches. Et je n’ai pas envie que ce style-là devienne désormais la norme dans les centres de formation ou les clubs. […] Les Bleus sont des spéculateurs qui misent avant tout sur l’erreur de leurs adversaires. […] Vu nos forces, on pourrait être beaucoup plus audacieux, moins caméléons. Pour connaître certains Bleus, je sais qu’ils ne se fichent pas de la manièreChapeau M. Deschamps ! Mais, maintenant, à sa place, je partirais sur ce coup d’éclat, un peu à l’image de Zizou avec le Real Madrid. Ce serait ensuite à son successeur de profiter du potentiel technique et de “libérer” les talents. Et pour qu’on ne prenne pas du plaisir que dans les résultats.”

KM“En 2009, Kylian Mbappé avait presque répété son geste à Gif-sur-Yvette, en embrassant le trophée de la Gif cup, un des tournois de foot pour les moins de 12 ans les plus connus en Europe, remarquent les pages Essonne du Parisien. Un souvenir que les organisateurs de cet événement n’oublieront jamais. “Kylian avait alors 10 ans, raconte Philippe Renard, le président de l’OC Gif. Il était déjà très attachant, il en voulait, il disait qu’il voulait aller le plus loin possible. Sur le terrain, on le remarquait, même si je ne vais pas prétendre que je savais qu’il deviendrait champion du monde. Il se souvient d’où il vient, c’est touchant, il n’a pas oublié la Gif cup.” Kylian Mbappé leur a fait parvenir deux maillots dédicacés.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters
x

Check Also

Aurelio De Laurentiis

De Laurentiis : “Le PSG ? Ils ont Mbappé, Neymar et Cavani. Naples a Ancelotti”

Lors de son prochain match de Ligue des Champions (24 octobre, 21h), le PSG reçoit ...