PSG 22 juillet 2018
Revue de presse PSG du 22 juillet 2018

Revue de presse PSG : Tuchel, Bayern, Rabiot, Mbappé, UEFA, Fair-Play Financier…

Vu et lu au sujet du PSG ce dimanche 22 août 2018 dans la presse hexagonale.

“La crainte du staff parisien, avant le match amical contre le Bayern de Ribéry, Robben, Alaba et Javi Martinez, était de prendre une valise. Certes, le PSG s’est incliné 3-1, mais la jeune équipe alignée par Tuchel a tenu tête pendant plus d’une heure, observe L’EquipeLes joueurs sont au repos aujourd’hui et demain. Lundi, les premiers mondialistes sont attendus au camp des Loges. Un entraînement pour l’ensemble du groupe est programmé mardi avant le départ en soirée pour Singapour.”

“Interrogé pour savoir quels renforts il escomptait, Tuchel a tenu des propos sans équivoque (lire ici), remarque le quotidien sportif. Tuchel a discuté avec des journalistes allemands. Le cas de Jérôme Boateng a été abondamment abordé. Le défenseur du Bayern est annoncé comme une piste. S’il n’a pas démenti devant les médias locaux, il n’a pas confirmé non plus. Et si l’on s’en tient à son discours d’après-match, ce n’est pas en défense centrale que l’Allemand souhaite renforcer l’équipe prioritairement. Peut-être qu’il ne jouera pas avec une défense à trois (ou cinq c’est selon) comme hier, toute la saison. “J’ai voulu mettre en place une organisation pour contrer le jeu du Bayern. Ce système, c’était juste ma façon de penser pour les aider au mieux et répondre aux situations que nous allions rencontrer”a-t-il répondu.”

“Comme Emery avant lui, Tuchel souhaite installer Rabiot devant la défense. Il lui en a parlé au début du mois, affirme Arnaud Hermant. Ce n’est évidemment pas sa position préférentielle. Malgré ce désagrément tactique, Rabiot n’a pas manifesté une envie de départ cet été. Très attaché au PSG, son club formateur, il se sent bien. Sauf retournement peu envisageable, il sera encore parisien cette saison. Al-Khelaïfi le tient en haute estime et n’entend absolument pas s’en séparer. Il est appelé à devenir le futur capitaine du PSG. Pour ses dirigeants, son avenir est à Paris. Cela passera par des négociations sur une prolongation de contrat. […] Il a digéré sa non-sélection pour la Coupe du monde et son refus de figurer dans la liste des réservistes, qui avait déclenché une polémique. Après six semaines de vacances, il est revenu reposé, le moral régénéré. […]“Bien sûr que je veux le garder, je connais son potentiel, il n’a pas de limites, a commenté Thomas Tuchel, hier. Après, s’il veut partir, on connaît sa situation contractuelle… C’est à lui de décider. J’adore ce joueur et son potentiel.” Des mots qui devraient toucher Adrien Rabiot.”

“Glacière, défaite et mutisme, épisode 1”, titre Le Parisien. “Thomas Tuchel est heureux. Son équipe a perdu le deuxième de ses trois matchs de pré-saison, mais il sait qu’il en a bientôt fini avec son bricolage. […] Tuchel a vu tout cela depuis son banc ou plutôt un objet qui effectue son retour : une glacière orange sur laquelle il s’est assis la moitié de la partie. Visiblement, ça lui a plu. Comme son jeu nous a plu : de la verticalité incessante, des transitions rapides, une défense à trois commandée par un impérial Lassana Diarra et les sorties de balle et projections toujours fascinantes de Rabiot. Mais ce PSG new-look n’a pas échappé à sa part d’atavisme. En sortant, les joueurs ont enchaîné les refus à l’instant de s’exprimer devant les trois médias français présents. Rabiot s’est fendu d’une explication : “Vous n’allez pas me parler du match.”

Pour Dominique Sévérac, “Kylian Mbappé est la nouvelle star du football mondial. Il marche dans les pas de Pelé. A croire que le môme est béni. Kylian Mbappé accompagne son don pour le foot d’une intelligence situationnelle inédite, se fondant dans un groupe très vite, exhibant une maturité stupéfiante. On dirait que ses parents ont placé son berceau sous une bonne étoile. Il a fini par la décrocher dimanche dernier.”

PSG“Alors que le PSG s’envole ce mardi vers Singapour, son cas pourrait être étudié au même moment par la chambre de jugement de l’ICFC, explique le JDD. Selon une source proche du dossier, une réunion doit se tenir à cette date, ce que l’UEFA n’a pas été en mesure de confirmer. Les membres de la chambre de jugement ont entre les mains les attendus de la chambre d’instruction. Le 3 juillet, l’UEFA avait décidé de soumettre à un réexamen la décision de cette dernière qui n’avait pas sanctionné le PSG. Le club avait néanmoins été contraint de vendre entre 40 et 60M€ avant le 30 juin (chose faite). Un coup de théâtre qui laisse supposer que ce dossier est éminemment politique. Le nœud du problème : les contrats qatariens, et plus particulièrement celui avec QTA. Les enquêteurs du fair-play financier l’ont décoté de 100 à 58M€ : significatif mais suffisant pour rester dans les clous. En cas de désaccord lors du réexamen, le PSG risque de nouveau des sanctions. À priori, la décision n’est pas attendue avant le début de la Ligue des champions mais, en coulisses, certains imaginent que cela pourrait être plus rapide. En l’état, Paris reste contraint sur le marché des transferts, où il ne peut se permettre des dépenses élevées.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters
x

Check Also

Romain Mabille (président du CUP) condamné à un an de prison avec sursis

Le 27 novembre dernier, le président du Collectif Ultras Paris (CUP), Romain Mabille, avait comparu, ...