Pembele

Un amendement intéressant pour le PSG contesté par la FNASS

La Fédération Nationale des Associations et Syndicats de Sportifs (FNASS) dit non ! Elle exige le retrait de l’amendement qui prolonge de 3 à 5 ans le premier contrat des sportifs professionnels. Un changement appuyé par le cabinet de la ministre des Sports, qui a entendu l’attente de certains dirigeants qui souhaitent bloquer contractuellement les jeunes joueurs le plus longtemps possible. “Il est inutile de chercher d’autres motivations que mercantiles dans cet amendement”, lance la FNASS. Qui oublie que des clubs comme le PSG ont besoin de faire signer tôt de jeunes talents de leur formation sous peine de se faire piller.

L’ancien footballeur Sylvain Kastendeuch, président de la FNASS, estime lui qu’il “est impossible de faire supporter à l’ensemble du sport français un amendement qui ne sert les intérêts que d’une petite poignée de clubs de football. Nous attendons désormais un geste fort du gouvernement. Nous restons ouverts au dialogue, mais en l’absence du geste attendu, nous appellerons à un grand mouvement de contestation de tout le sport français entre le 21 et le 23 septembre prochain. La balle est dans le camp du gouvernement. La mobilisation va grandissant dans chacune de nos disciplines et même au-delà. Elle ne retombera pas tant que nous ne serons pas écoutés et compris. Tant que cet amendement ne sera pas retiré !”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée