Bellemare

BlogCS – Le PSG et Pierre Bellemare

Chaque jour d’ici la fin août, Loïc vous propose de vous replonger dans l’Histoire du PSG.

Le contexte

En 1969, la construction du Périphérique commence à Paris. Le vieux Parc des Princes a été détruit pour l’occasion et un nouveau est sur le point d’être construit. Ok, mais pour quoi et surtout pour qui ? Le Racing est redevenu depuis deux ans un club amateur et le Red Star, malgré la fusion vec le Toulouse Football Club, fait l’ascenseur entre la Ligue 1 et la Ligue 2. Du côté de la mairie de Paris, on réfléchit et on se dit que ça pourrait être une idée d’avoir une grande équipe dans la capitale, à la manière de Londres qui en a cinq ou des deux clubs de Madrid. Un nouveau club, même réclamé par les clubs de Province, doit être créé. Jacques Georges, alors président de la FFF donne même son soutien. Une consultation populaire est menée avec deux questions : « Voulez-vous un club de football professionnel ? Quel nom voulez-vous qu’il porte ? ». Les Parisiens répondent favorablement-avec près de 66 000 réponses – et le « Paris Football Club » est le nom qui va être retenu. C’est la fédération qui va gérer cette création en nommant un trident à la tête du club: Guy Crescent, Etienne Guillot et Jacques Godet (fondateur de L’Equipe). Le trio va alors s’inspirer de ce qui se fait de mieux en Europe et recevoir le président du grand Real Madrid : Santiago Bernabeu.socio

L’espagnol est favorable à cette création, préférant de ses propres dires recevoir le PSG que Sedan ou
Rouen. C’est lui qui suggère l’idée des socios, les Parisiens eux-mêmes vont se déplacer. Est alors lancé le « Grand Départ », une grande journée de souscription pour recueillir les fonds nécessaires. Godet, spécialiste en communication, lance une campagne de presse avec des bulletins de souscription d’un prix de 2500 anciens francs. La presse s’engouffre : L’Equipe, France Soir et Europe n°1…

Qui est-il ?

Pierre Bellemare est l’un des mastodontes de la télévision et de la radio française. C’est simple, il a connu absolument tous les grands médias français : RTF , l’ORTF , Antenne
2 , TF1 et FR3 , M6 , RTL9 , AB3 , AB4 , NT1 , HD1 pour la télévision mais aussi RTL ou Europe 1 à la radio. Après Radio Luxembourg, il rejoint Europe n°1 en 1955, il y anime avec Jacques Antoine de nombreuses émissions telles que “Vous êtes formidables, Les Dossiers extraordinaires , Les Dossiers d’Interpol , Histoires vraies”, etc. Il est aussi un des sociétaires de l’émission “Les Grosses Têtes” sur RTL entre 1992 et 2013 puis participe à “Les Pieds dans le Plat” jusqu’à 2015. A la télévision, il fait aussi partie des pionniers, important l’usage du prompteur, étant le premier à créer sa société, il anime entres autres des jeux de divertissement comme Télé Match, Entrez…sans Frapper, Pièces àconviction. Il a également écrit ou co-écrit une quarantaine de livres sur des faits divers. Sa mort récente a fait resurgir la prestance et la présence qu’a eu l’animateur sur les ondes, sa voix grave pour raconter les histoires et transporter auditeurs et téléspectateurs.

Quel est son rôle ?

Pierre Bellemare avait déjà sauvé le HAC, club du Havre, créé en 1872 grâce à son émission “Vous êtes formidables” qui faisait appel à la générosité des auditeurs pour aider les sans-abris ou… entres autres les clubs de football. Toujours est-il que la levée de fonds censée se faire le 1er février, un dimanche.
Sauf que le 1er février, il pleut et le journaliste météo d’Europe n°1 dit aux auditeurs qu’il ne va pas faire beau et que surtout il faut rester à l’intérieur. Colère sur les ondes et dans la station. Et c’est alors que Pierre Bellemare va souffler dans les bronches du dit présentateur météo qui va faire son mea-culpa : « Il ne va que pleuvoir un petit peu et surtout il y aura des éclaircies ». Parfait, les supporters vont​ pouvoir venir donc. Et ils viennent en grand nombre : 17.382 amoureux du football ont répondu présent. Au final, 842.000 francs sont récoltés et le PFC s’unit avec Stade Sangermanois pour donner naissance au Paris Saint-Germain Football Club en août 1970. Merci Pierrot ! La suite dès demain avec, vous le verrez, le divorce des deux parties du club…

Loïc > Les billets précédents

À propos Blogueur Parisien

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée