on la veut

BlogCS – PSG / Marseille 2006

Chaque jour d’août, Loïc vous propose de vous replonger dans l’Histoire du PSG.
Cette semaine, il vous propose de revivre cinq matchs, pas forcément les plus beaux, les plus émouvants ou les plus marquants mais cinq matchs qui font partie du club.

Le contexte

La finale de la Coupe de France est se déroule le 29 avril 2006. Le PSG a affronté le futur champion de France le week-end précédent et a perdu 1-0 contre l’OL sur un but de Fred. Il fait sa saison au beau milieu du classement, sans être flamboyant, il finira 9eme grâce surtout à l’aide de Pedro Miguel Pauleta qui marquera 28 buts cette saison là pour le club rouge et bleu. Les parisiens ont été sortis dès les huitièmes en Coupe de la Ligue et autant dire alors que le club de la capitale joue sa saison sur cette finale et peut être même son avenir puisque Canal +, son propriétaire, s’est décidé à vendre le club. Du côté olympien, la confiance est au beau fixe avec une défaite sur les huit derniers matchs de L1 et surtout une victoire 6-0 le week-end précédent contre l’AS Nancy Lorraine. Pagis, Maoulida et Niang sont en forme, Paris est prévenu !

Feuille de match

PSG-OM : 2-1 (1-0)
Arbitre Mr Duhamel
79061 Spectateurs
Buts : Kalou (6eme), Dhorasoo (49eme) Maoulida (67eme)
OM : Barthez – Beye (Nasri 80eme), Civelli, Déhu, Taïwo – Cana, Ribéry, Lamouchi – Maoulida, Pagis (Oruma 37eme) , Niang – Entraîneur : Jean Fernandez
PSG : Letizi – B. Mendy, Rozenhal, Yepes, Armand – E. Cissé, M’Bami, Dhorasoo, Rothen (Paulo Cesar 86eme) – Pauleta, Kalou – Entraîneur : Guy Lacombe

Le match raconté par un supporter : Passedoré Leo

« PSG – OM finale 2006…on mène 2-0 et le PSG enchaîne les occasions de 3-0
Ce troisième but ne viendra jamais, au contraire les marsouins réduisent la marque…on est tous pressé de voir ce match se terminer …crispant!!! finalement l arbitre nous délivre et siffle la fin du match.
Après le match et la victoire direction la Mairie de Paris, un de ces bordel dans la station RER de Chatelet , et à l’Hôtel de Ville, où les joueurs nous attendait avec la Coupe et Rothen un fumi à la main. Pour moi c’était La FINALE qu’il fallait gagner. »

L’anecdote

J’aurais pu parler de la banderole « Droit au Bus » des ultra parisiens, du fumi rouge de Rothen à l’Hotel de Ville, du fait que c’était l’avant-dernière finale de Chirac mais on va plutôt faire part d’une autre anecdote. Guy Lacombe est souvent vu comme l’un des très mauvais coachs du PSG avec les Fournier ou Le Guen. Pourtant, ce soir là, ces joueurs vont lui faire profiter. L’ambiance est excellente dans le vestiaire, les bouchon de champagne volent et deux joueurs, tauliers du vestiaire, Pauleta et Armand vont attraper le coach moustachu et le jeter tout habillé dans la baignoire. Une soirée de bonheur dans un océan de marasme pour Guy Lacombe…

Loïc > Les billets précédents

À propos Blogueur Parisien

x

Check Also

Bitton

Bitton : “17 matches en huit semaines, c’est énorme !”

En cette saison post-Mondial, le PSG risque de se retrouver avec un calendrier démentiel du ...