Jallet : “Le PSG ? je respecterai ce club à vie”

Le PSG se déplace à Nice samedi après-midi (17h15). Un match particulier pour Christophe Jalllet qui a joué cinq ans sous le maillot du PSG (2009-2014, 198 matches, 9 buts). Présent en conférence de presse, le latéral droit a évoqué ce choc.

Le PSG ? La qualité individuelle des joueurs est au-dessus de ce qui se fait en Ligue 1, à chaque poste. C’est le premier point. Ensuite, il y a une crainte qui s’est instaurée. La peur fait que les équipes reculent et leur laissent plus la possibilité de jouer. Je pense qu’aller les agresser davantage, ça les changerait. Liverpool leur a mis un pressing de folie, mais Liverpool, ce n’est pas le niveau moyen d’une équipe de L1. Il faut jouer son jeu. Les attendre ? Quand tu les attends, tu prends un but et après tu fais quoi ? Tu les presses pour revenir ? Ça revient au même à l’arrivée, alors autant commencer par ça. On a fait un bon pressing à Nantes, et même si c’était un adversaire d’un autre calibre, ça a donné un bon résultat. De toute façon, on n’a aucune chance en les regardant. On a moins d’armes qu’eux.

L’international français est ensuite revenu sur son passage dans la capitale. “Ce sont d’excellents souvenirs, je respecterai ce club à vie et je suis toujours derrière eux en Coupe d’Europe. Il y a eu une évolution et il y a encore plus de grands joueurs qu’à mon époque. C’est une autre philosophie, vraiment axée sur l’objectif européen. Il ne leur manque plus que cela.”

Jallet a ensuite expliqué redouter l’ensemble des joueurs parisiens. “Ils apportent tous un plus à leur façon. Les flèches de devant font mal et Cavani a un sens du but incroyable, on l’a vu hier (mercredi) contre Reims. Les passeurs, Marco (Verratti) Adri (Rabiot). Le seul truc qu’on peut se dire c’est qu’ils encaissent pas mal de buts à leur échelle. Mais bon, ils marquent au moins trois buts par match donc ils peuvent se permettre d’en prendre. Reims et Guingamp avaient ouvert le score contre eux et ça n’a pas suffi. Il faut jouer jusqu’au bout contre eux.”

Il a enfin évoqué Kylian Mbappé, qui fera son retour sur les pelouses de Ligue 1 après avoir purgé ses trois matches de suspensions.

Mbappé ? On redoute toujours ce genre de joueurs, c’est un poison permanent. Mais en même temps c’est grand honneur de jouer contre Neymar ou lui. Mais peu importe les joueurs qu’il y a en face, ce sera à nous d’avoir plus envie qu’eux pour exister.”

À propos Guillaume De Freitas

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée