Gasset : “Mes trois ans au PSG restent les plus enrichissants de ma vie.” (Le Parisien)

À 24 heures de se déplacer au Parc des Princes pour y affronter le Paris Saint-Germain, l’entraineur de l’AS Saint-Etienne Jean-Louis Gasset a accordé une interview au quotidien Le Parisien où il se livre sur ses années à Paris. Des propos parfois touchants pour un homme si humble. Extrait ci-dessous.

L’émotion lors de sa dernière visite au Parc des Princes sur le banc de Montpellier en 2017.
Les joueurs ont été énormes alors que je venais de traverser un coup dur dans ma vie (le décès de sa femme en janvier 2017). Ils avaient fait des choses que je ne pouvais pas imaginer de la part de Thiago Motta, Maxwell ou Ibrahimovic. Il y avait eu des gestes d’humanité extraordinaires. Je ne pensais pas que des joueurs comme ça pouvaient faire des trucs comme ça. J’étais ému de les voir.
Quel type de geste ? Beaucoup de messages, de textos pour me dire qu’ils participaient à ma peine, pour me dire qu’ils étaient avec moi. Ils m’ont écrit un petit livre, où chacun avait mis un mot dans sa langue. C’était très émouvant. Je le relis parfois. Franchement, c’était beau. Ce sont de grands joueurs et en même temps de grands messieurs.

Pas prêt à reprendre du service avec Laurent Blanc :

Si Laurent trouve, ce sera à l’étranger. On en a discuté : désormais, je veux rester à proximité de ma famille. Je le remercie de ce qu’il a fait pour moi. J’ai connu, à Bordeaux, en équipe de France ou à Paris, des choses que je n’aurais jamais connues de ma vie sans lui. Mes trois ans au PSG restent les plus enrichissants de ma vie. J’étais avec des joueurs qui ont côtoyé les plus grands entraîneurs. Avec Thiago Silva et Thiago Motta, on discutait tactique sans arrêt. L’enrichissement a été extraordinaire. Motta a été une lumière pour moi. Il m’a éclairé sur des aspects tactiques, et m’expliquait comment Guardiola ou Ancelotti s’y prenaient, et, en même temps, il me demandait en permanence comment affronter tel ou tel adversaire alors que je préparais l’analyse vidéo. Ces échanges avec ces grands joueurs valent toutes les années d’expérience. On se demande comment on a pu entraîner sans connaître ça. Tout ça, c’est grâce à Laurent. Lui, c’était sa sphère, moi, j’étais un petit joueur, qui ne connaissait que l’étage en dessous. Avec lui, j’ai côtoyé le gratin.

Thiago Motta un futur grand entraineur
Il sera un Diego Simeone, un très grand.

(NDLR : Le journaliste Dominique Séverac propose un jeu, celui de compléter les phrases qui vont suivre)

Thiago Silva sait tout faire sauf…
Il sait tout faire, point. C’est le défenseur le plus fort que j’ai connu, en un contre un, au sol ou en l’air.

Marco Verratti serait meilleur si…
C’est une pépite. Je l’ai connu très jeune, il était surdoué. Mais les blessures sont un frein à sa carrière. Il est encore jeune et j’espère qu’il va trouver son équilibre pour devenir le joueur qu’il doit être. C’est un joyau.

Adrien Rabiot est doué mais…
Il est doué, il progresse, il devient un très grand joueur. Quand on me dit qu’il a du caractère, ça me va bien. Pour jouer au PSG alors qu’on est formé au club, il faut avoir quelque chose de plus. Il peut évoluer dans tous les meilleurs clubs du monde. C’est le milieu moderne.

Edinson Cavani défend trop donc…
Ce n’est pas qu’il défend trop. Il a besoin de dépenser son énergie mais cela ne l’empêche pas de se trouver au bon endroit quand il le faut pour marquer. Cavani est une merveille pour ses partenaires.

À propos Jonathan Bensadoun

x

Check Also

lobotka

Stanislav Lobotka ouvert à un départ dès cet hiver

Le Paris Saint-Germain a montré un certain nombre de carences au milieu du terrain depuis ...